TOURNAI

Une tournée de bonheur grâce à «Super Facteur»

Depuis quelques jours, le facteur tournasien Grégory Poty a endossé le costume de Superman pour effectuer sa tournée.

Ces derniers jours, les habitants du quartier de La Dorcas ont eu le privilège de la tournée de «Super Facteur».

Postier depuis 13 ans, Grégory Poty a souhaité distiller un peu de couleurs et de bonne humeur sur son passage et sa distribution de lettres qui mettent du baume au cœur, de colis qui sont attendus, et même de factures qui prennent une autre dimension lorsqu’elles viennent des mains de Superman… «De nature dynamique et joviale, j’ai envie de casser quelque peu la morosité de cette période de confinement, de donner le sourire aux personnes et de les faire rire, explique le Tournaisien. J’ai soumis l’idée à ma hiérarchie qui accepté le fait je porte ce costume le temps d’une tournée…»

Sa hiérarchie va-t-elle lui demander de ranger le costume?

Finalement, le postier prend goût à son nouvel uniforme… «Je l’ai remis ce mercredi, et pour la suite, je vais reprendre contact avec ma direction pour voir si je peux poursuivre cette action parce que les retours de la population sont extrêmement positifs! Ce jeudi, je mettrai mon costume dans mon véhicule, et j’espère ne pas devoir le ranger au placard…»

Désormais, les riverains guettent le passage de son véhicule, et saluent son initiative du pas de leurs portes. «Dès que j’arrive dans la rue, l’information circule rapidement entre les habitants, sourit-il. C’est agréable d’entendre des applaudissements mais aussi des “bravo”, “merci facteur”, “on vous adore”. Il y a même une personne qui a collé un autocollant sur sa boîte aux lettres avec “Merci Super Greg”, et le logo de Superman détourné avec un G. Apporter du bonheur aux gens, cela fait plaisir et à côté de cela, ils me le rendent super bien!»

De la proximité humaine, mais à distance!

Si le facteur a dû adapter sa manière de travailler face au risque de propagation du Covid-19, Grégory Poty tient à maintenir une proximité humaine avec ses clients. «Tout en gardant les distances, insiste-t-il. Des signes de la main, quelques mots… cela fait plaisir et du bien à tout le monde!»