Dépister n’est pas suffisant

Les dépistages pourraient provoquer un afflux massif dans les hôpitaux. Photo News

Les maisons de repos sont des bombes à retardement, selon Unessa: il faut dépister, mais déjà anticiper les conséquences.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 31 des 255 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?


Coronavirus : le bilan en Belgique