article abonné offert

Le confinement, vraiment du pain bénit pour les meuniers?

Le confinement, vraiment du pain bénit pour les meuniers?

Durant le confinement, l’équipe d’Agribio met les bouchées doubles pour répondre à la demande. ÉdA – Florent Marot

Les ventes de farine des producteurs et vendeurs locaux explosent. Pas de quoi se plaindre donc, mais quand la main-d’œuvre s’étiole, il faut vraiment être à la fois au four et au moulin.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 693 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos