CORONAVIRUS

Les possibilités de consultations vidéo élargies à d’autres spécialités

Les possibilités de consultations vidéo élargies à d’autres spécialités

Photo News

Les patients pourront à présent bénéficier de consultations vidéo avec de nouveaux prestataires de soins, annonce mercredi le cabinet de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block.

Il s’agit des psychiatres, psychologues, dentistes, logopèdes, kinésithérapeutes, sages-femmes, diététiciens, ergothérapeutes et éducateurs en diabétologie. L’INAMI a donc adapté certaines règles de l’assurance soins de santé en conséquence.

Le tarif pour des avis téléphoniques est de 20 euros mais le patient ne paie rien, ajoute le cabinet de la ministre. Les prestataires de soins facturent directement à la mutualité via le régime du tiers payant.

Les consultations vidéo et téléphoniques, elles, sont facturées au même tarif qu’une consultation classique. Les prestataires de soins peuvent choisir d’appliquer le régime du tiers payant.

Dans les deux cas, le prestataire de soins ne peut pas facturer des frais supplémentaires ou des suppléments au patient.

Jusqu’à présent, la mesure concernait les médecins généralistes, les psychologues et orthopédagogues cliniciens.