CORONAVIRUS

Une journée de travail sur cinq a été transformée en chômage temporaire

Une journée de travail sur cinq a été transformée en chômage temporaire

Le prestataire de services de ressources humaines Acerta s’est chargé de compiler les chiffres. ÉdA

Pour les employés, une journée sur sept a été transformée en chômage technique. Chez les ouvriers, la proportion est d’une journée sur deux.

 

 

 

 

Fin mars, un peu moins de 21% du nombre total de jours de travail des travailleurs belges avaient été transformés en chômage temporaire, selon les calculs du prestataire de services de ressources humaines Acerta. Pour les ouvriers, cette proportion s’approche des 52%, contre 14,8% pour les employés.

Les chiffres d’Acerta ont été extraits des calculs des salaires de mars de plus de 20.000 employeurs. Il s’agit des données des deux derniers jours du mois.

Mais la tendance est également visible pour la dernière semaine de mars (23-29/03), avec 20,6% des journées de travail en chômage temporaire: 51,9% pour les ouvriers et 13,8% pour les employés.

 

Le chômage temporaire va augmenter en avril

 

En outre, au cours de la dernière semaine complète de mars, 33% de tous les travailleurs étaient mis au chômage temporaire pendant au moins un jour, contre 24% la semaine précédente. «Et nous nous attendons – en particulier dans le cas des employés – à voir une nouvelle augmentation du nombre de travailleurs en chômage temporaire au début du mois d’avril», ajoute Nele Mertens, conseillère juridique d’Acerta.

Le prestataire de services de ressources humaines ne sait pas encore si le nombre de jours de chômage temporaire et la proportion de salariés concernés continueront d’augmenter.