BELGIQUE

VIDÉO | Coronavirus: 123 décès supplémentaires en Belgique et 560 nouvelles hospitalisations

VIDÉO | Coronavirus: 123 décès supplémentaires en Belgique et 560 nouvelles hospitalisations

Le personnel soignant est toujours en première ligne pour lutter contre le coronavirus. AFP (Illustration)

Les autorités sanitaires belges ont dressé ce mercredi un nouveau bilan de la pandémie de coronavirus qui touche actuellement la Belgique et le monde entier: 123 décès supplémentaires et 560 nouvelles hospitalisations ont été recensés lors des dernières 24 heures.

 

 

Un jour après avoir annoncé le décès d’une jeune fille de 12 ans, les autorités ont dressé un nouveau bilan de la progression du coronavirus en Belgique.

Dans les dernières 24 heures, 1.189 Belges ont été diagnostiqués positifs - 188 en Flandre, 128 à Bruxelles, 349 en Wallonie - au coronavirus (pour 13.960 cas confimés depuis le début de la pandémie) et 560 nouveaux patients ont ainsi été hospitalisés. Ce qui porte à 4.995 le nombre de patients hospitalisés actuellement en Belgique.

Parmi ces 4.995 patients, 1.088 se trouvent aux soins intensifs - soit 67 personnes en plus qu’hier mardi - et 834 nécessitent d’être ventilés en permanence.

À l’heure actuelle, 54% des lits disponibles pour répondre aux besoins urgents des patients contaminés sont occupés.

Avec 123 décès recensés hier mardi, la Belgique compte désormais 828 morts du coronavirus. Parmi les nouveaux décès, 56 ont été recensés en Flandre, 24 à Bruxelles et 43 en Wallonie.

+ INFOGRAPHIE | Ralentissement du nombre de personnes entrant aux soins intensifs

Point positif toutefois: 436 patients sont sortis de l’hôpital lors de la journée de mardi.

Enfin, second point positif: les tests réalisés en laboratoire augmentent. Lors des dernières 24 heures, 4.255 tests ont ainsi été réalisés, ce qui porte à 57.031 le nombre de tests réalisés depuis le début de la pandémie en Belgique.

«Les mesures ne sont pas agréables mais ont un seul but: veiller à la santé de tout le monde, que chacun puisse bénéficier des soins adéquats au moment où ils en ont besoin. Le nombre de morts de ces dernières 24 heures est très important. Chaque mort est un mort de trop. Le rapport quotidien montre de manière pénible que la situation est très sérieuse», a commenté le porte-parole du Centre de crise Benoit Ramacker.