PROVINCE

La Plaza de Meunier, l’emblème Pangolin et les mayeurs chanteurs: les poissons d’avril qu’on avait préparés

Pour prendre le contre-pas des trop nombreuses fake news dans cette période de crise, notre rédaction a décidé de ne pas cacher de poisson d’avril dans les pages locales. Mais puisque nous voulons tout de même vous donner le sourire, voici une sélection de quelques idées qui auraient pu en être.

 

Ne cherchez pas de poisson d’avril dans les infos régionales de votre journal, il n’y en a pas. L’heure n’est pas à la fake news.

La publication d’une fausse nouvelle, même démentie le lendemain, ne nous paraît guère judicieuse par ces temps de peine où circulent déjà trop de n’importe quoi.

Nous avons cependant pris le parti de tenter de vous faire sourire. Malgré tout.

Alors nous vous annonçons la couleur d’emblée. Ce que vous allez lire ci-dessous est faux, n’est que pure imagination.

Ce sont en quelque sorte les poissons d’avril auxquels vous avez échappé cette année.

Bonne lecture!

 

Le pangolin, nouvel emblème de la province

Adieu le sanglier. Le collège provincial, après avoir longuement hésité, a décidé de doter la province d’un nouvel emblème: le pangolin.

Selon les chiffres publiés quotidiennement par l’institut national de santé, notre province serait celle du pays la plus épargnée par la pandémie de coronavirus. En ces temps de crise, tout est bon, pour s’assurer des auspices favorables. Autant miser sur le pangolin, estiment nos édiles provinciaux. D’autant plus que le sanglier, tombé en disgrâce, est en train de disparaître dans le sud de notre territoire. Il y est chassé jusqu’au dernier pour éradiquer une autre épidémie, la peste porcine africaine.

À partir de ce mois, une tête de pangolin apparaîtra à côté de toutes les communications provinciales. Des panneaux autoroutiers sont en cours de fabrication à l’effigie du pangolin pour marquer l’entrée en province de Luxembourg. Les parcs animaliers de notre province devront dès que possible accueillir un couple de pangolins, tout en s’assurant qu’ils ne puissent pas transmettre le virus à l’être humain. Et les régionales étudiantes luxembourgeoises devront se séparer de leurs hures et les remplacer par des têtes de pangolin.

En s’attirant les grâces de l’animal, la Province espère bien ne pas devoir payer un lourd bilan humain, au terme de cette pandémie.

 

La Plaza, rachetée par le wagon Léo et transformée en bar à animaux

Enfin! La saga de La Plaza, le projet de Thomas Meunier à Bastogne, voit la fin du tunnel… Grâce aux frères Bertholet.

En effet, le joueur du PSG vient d’annoncer la vente du bâtiment, fermé depuis fin 2017, aux propriétaires du wagon Léo. Les négociations étaient en cours depuis plusieurs mois pour cette «aubaine à ne pas rater», comme l’explique Grégory Bertholet.

C’est que l’achat de ce bâtiment, situé en face du wagon, permet aux deux frères de lancer un véritable projet, qui va relifter l’entrée de la grand-rue bastognarde. Après avoir déjà réfléchi aux projets possibles, les Bertholet vont ainsi lancer une demande de permis de construire, pour réaliser une arche qui reliera les deux bâtiments.

Ne manquant pas d’idées, ils ont déjà prévu d’installer, sur cette passerelle que tous verront, un panneau illustré d’une inscription «Au galop à l’appel du Léo».

Le «Tudor» en hommage

Mais que vont-ils faire du bâtiment de la Plaza exactement, eux qui possèdent déjà un bistrot, un restaurant et un hôtel ? Ils comptent déjà relancer la rôtisserie, ayant vu le potentiel du projet. Surtout, et l’on comprend mieux le choix de l’inscription, ils vont créer, dans le bâtiment principal, un concept de «bar et hôtel à animaux», qui sera appelé, le «Tudor… poilu», dans un hommage à peine voilé à l’ancien propriétaire.

Les Bertholet vont ainsi ajouter une corde à leur arc déjà bien fourni. Les poissons y seront aussi les bienvenus.

 

Les bourgmestres chantent en live

Jean-Jacques Goldman, Calogero, Christophe Maé, Patrick Bruel et les autres. Les artistes, surtout des chanteurs, se produisent en live depuis leur salon, pour un concert improvisé gratuit et sympa disponible sur la toile. Les bourgmestres luxembourgeois ont relevé le défi de chanter à tour de rôle et quotidiennement pour les habitants de la province. Ce sera tous les soirs à 21h sur une page Facebook.

Selon un principe mélangeant les deux concepts de The Voice et Mask Singer, le (la) bourgmestre, masqué, interprétera une chanson en karaoké. Le public sera invité à coter sur base de la prestation du bourgmestre. Ces votes établiront un classement final dont le vainqueur sera assuré d’un nouveau mandat sans élection (avec l’accord de la tutelle).

Qui en premier candidat?

Le public, lui, participera aussi à un concours. Il devra reconnaître celui qui se cache derrière le masque. Le vainqueur pourra passer une journée à la pêche avec le bourgmestre de Bouillon Patrick Adam.

Voici en exclusivité quelques indices. Le bourgmestre d’une ville célèbre pour son rôle dans la Seconde Guerre mondiale chantera «Débranche» et «Excuse-moi partenaire». Celui d’une ville de Centre-Ardenne connue pour de laborieuses élections communales a opté pour «Toujours vivant». Sa successeur au poste de bourgmestre se lancera dans l’interprétation de «Aujourd’hui peut-être ou alors demain», tandis que l’hospitalier mayeur du chef-lieu répétera à tue-tête: «Ils n’auront pas ma liberté de penser».

 

La gouverneur va saisir le papier WC et le redistribuer «équitablement»

C’est une décision qui entrera dans les livres d’histoire. Le gouverneur de la province de Luxembourg vient d’ordonner la saisie de tous les rouleaux de papier toilette des citoyens «pour en faire une redistribution plus équitable, lit-on dans le communiqué de presse du cabinet du gouverneur. Il est tout bonnement scandaleux que certaines personnes aient assez de rouleaux pour relier Liège-Bastogne-Liège, quand certains, moins prompts à se jeter dans la mêlée, n’ont eu que leurs yeux pour pleurer. Eussent-ils eu au moins un rouleau, ça leur aurait au moins permis de sécher leurs larmes.».

En cas de refus: 100 euros par rouleau retrouvé

Une décision qui fait suite au pillage des grandes surfaces, où certains citoyens semblent avoir acheté assez de rouleaux de papier toilette pour mettre à l’abri du besoin leur famille sur trois générations (belles-familles incluses).

Un pillage qui a ému la province, et pour lequel une pétition a été lancée par les citoyens ne pouvant plus s’acheter la moindre feuille, à cause de la pénurie. La pétition «On est au bout du rouleau» qui demandait une saisie chez les acheteurs compulsifs, a rassemblé plus de 50 000 signatures et a été entendue.

«Dès demain, un agent se présentera à votre domicile pour collecter tous les rouleaux se trouvant dans votre maison, sauf un, conclut le communiqué du gouverneur En cas de refus d’obtempérer, une amende de 100€ par rouleau retrouvé dans votre habitation s’appliquera. Après comptage en cours de soirée, une redistribution sera effectuée dans toute la province dès le lendemain. Si vous êtes témoins de tentative de dissimulation de rouleau de papier wc, de vente illégale ou de recel, barricadez-vous dans vos toilettes et appelez la cellule de crise “SOS rouleau disparu” au 0800 00 0 00».