DIVISION 1 AMATEURS

Promotion et relégation: une plainte de La Louvière-Centre

Les Louviérois estiment qu’ils ne sont pas encore relégués en D2 amateurs car leur plainte, pour une erreur d’arbitrage, n’a pas été jugée.

Et si les promotions et relégations étaient perturbées par une décision arbitrale? Le club hennuyer de La Louvière-Centre estime en effet que sa relégation de la D1 amateurs n’est pas encore officielle car sa plainte n’a pas encore été jugée.

En quittant la pelouse du stade Leburton de Tubize, le 7 mars, les joueurs et le staff étaient furieux sur l’homme en noir. La raison? Une phase de jeu intervenue à la 70e minute de jeu.

L’arbitre a sifflé un coup franc dans le rond central en indiquant d’abord que la faute était pour les Loups, avant de se rendre compte de son erreur et de montrer le camp opposé. Le Tubizien Benoît Cachenaut a immédiatement joué la phase arrêtée en lançant Toure en profondeur, qui s’est fait accrocher par le gardien louviérois. L’attaquant a égalisé (1-1), en transformant le coup de réparation et les Loups ont perdu deux points.

L’équipe visiteuse affirme qu’elle n’était plus en place, à cause de l’erreur de Monsieur Urbain, l’arbitre de la rencontre et a donc porté plainte. «Un dossier administratif est en cours de traitement depuis plusieurs semaines. L’affaire n’ayant pas encore été jugée, le club n’est pas encore officiellement relégué», commente le club.

Ces deux points valent de l’or depuis ce vendredi et l’arrêt de la compétition. Les Hennuyers se retrouvent à égalité de points avec le Lierse à la quatorzième place, mais comptent une victoire de moins, synonyme de retour en division 2 amateurs. Avec deux points de plus, la situation serait bien différente…

Les Louviérois ne contestent pas le jugement de l’arbitre, et la décision d’accorder un penalty, mais bien cette hésitation qui, selon eux, leur coûte très cher. «Nous sommes dans l’attente d’une réponse claire à ce sujet mais le dossier complet en notre possession nous donne bon espoir, ajoute le club sur son site internet. Il reste désormais aux clubs lésés l’opportunité de saisir les tribunaux compétents.»

Et si la rencontre était rejouée? Cela semble tout de même peu probable mais cela pourrait engendrer pas mal de changements dans les séries inférieures, avec un descendant supplémentaire du côté néerlandophone et un moins du côté wallon.