LEUZE-EN-HAINAUT

Prison de Leuze: une grève de 24 h après une agression au couteau

Prison de Leuze: une grève de 24 h après une agression au couteau

Un service minimum sera assuré d’ici la reprise du travail, prévue ce mercredi à 14 h. EdA - 203568503801

Le personnel de la prison de Leuze est à bout. Mardi, il a décidé de débrayer après une agression au couteau.

En réaction à une nouvelle agression visant des gardiens de prison, une grève émotionnelle de 24 h a été décrétée en front commun syndical sur le site de Leuze-en-Hainaut.

Depuis ce mardi 14 h, le personnel a débrayé suite à une intervention particulièrement musclée en cellule. Un détenu qui refusait de se plier aux directives des agents n’a pas hésité à sortir un couteau, prêt à en découdre.

Selon Grégory Wallez, le secrétaire fédéral ff de la CGSP, deux gardiens ont été légèrement blessés, dont un a reçu un coup de couteau dans la main. À Leuze, c’est la deuxième fois en quelques jours que des agents sont pris pour cible.

Jeudi dernier, un détenu avait assené des coups de poing et de pied à trois gardiens, eux aussi blessés. Cette nouvelle illustration de la tension extrême dans les prisons du pays depuis l’instauration des mesures de confinement a poussé le personnel de Leuze à entrer en grève.

«On doit rester extrêmement vigilants et vu le climat actuel, de grandes craintes se posent sur la sécurité des agents et des détenus, nous dit M. Wallez. Je tiens malgré tout à remercier la direction locale de la prison de Leuze pour sa solidarité en ayant proposé la mise en place d’un service de nuit jusqu’à la fin de la grève, ce mercredi à 14 heures. Cela signifie que d’ici là, il n’y aura plus aucune activité à l’exception des premiers soins et de la distribution des repas. »