MONS

Trois gardiens agressés à la prison de Mons

Trois gardiens agressés à la prison de Mons

Le détenu a agressé une gardienne avant de s’en prendre à deux autres gardiens à coups de poêle. Ugo PETROPOULOS

Un détenu a agressé trois gardiens lundi matin à la prison de Mons, confirme mardi l’administration pénitentiaire.

Un détenu a frappé une agente sans raison apparente, quand elle a ouvert sa cellule. Deux autres gardiens sont intervenus immédiatement.

«Lors du déjeuner, le détenu a frappé une collègue au visage en sortant de sa cellule. Deux gardiens l’ont secourue et ont été accueillis à coups de poêle», explique Christophe Wachel, délégué syndical CSC pour la prison de Mons.

«L’agente n’a pas eu besoin de se rendre aux urgences et est rentrée chez elle», précise Kathleen Van De Vijver, porte-parole de l’administration pénitentiaire.

«Les préaux ont été supprimés hier, mais ont repris normalement aujourd’hui. Nous avons préféré ne pas faire grève», explique Christophe Wachel. «La direction locale a communiqué aux détenus que ce type d’action a des conséquences», ajoute Kathleen Van De Vijver.

Pas de lien avec le Covid-19

Pour l’administration pénitentiaire, l’incident n’est pas lié aux mesures de confinement dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19. «Il s’agit d’un événement isolé», affirme la porte-parole.

Cet incident intervient cependant dans un contexte de tension dans les prisons. Mercredi dernier, plusieurs détenus avaient refusé de réintégrer leur cellule après le préau, à Leuze-en-Hainaut et Arlon. La police a dû intervenir.

Depuis le confinement, les préaux sont assurés mais restreints à des petits groupes. Les détenus sont privés de visite et n’ont plus d’activité en commun, comme les cours ou séances de sport. Les trois repas quotidiens, les ateliers pour des firmes externes et les tâches logistiques comme la cuisine et le nettoyage sont assurés.

«Les détenus reçoivent 10 euros de crédit d’appels par semaine pour compenser les visites supprimées», ajoute Kathleen Van De Vijver.