TOURNAI

Corona: «Vous irez ramasser vos crasses à la petite cuillère», dixit l’échevine des Travaux de Tournai

Corona: «Vous irez ramasser vos crasses à la petite cuillère», dixit l’échevine des Travaux de Tournai

Ici, ce n’est qu’une toute petite partie de ce qui a été ramassé à Blandain… Com.

Excédée par la découverte d’un dépôt clandestin à proximité du village de Blandain, l’échevine des Travaux de Tournai se lâche sur les réseaux…

Les hommes du service Propreté de Tournai sont tombés, en pleine période de confinement, sur un important dépôt clandestin à la rue du Pont des bénédictines, à Blandain.

Il s’agit manifestement de déchets provenant de la démolition d’un bâtiment qui ont été transportés à bord d’une remorque ou d’un camion avant d’être déversés au bord de la route et en pleine nature.

Corona: «Vous irez ramasser vos crasses à la petite cuillère», dixit l’échevine des Travaux de Tournai
Il y en avait comme cela sur plusieurs dizaines de mètres... Com.

Cette situation a provoqué la colère - et c’est peu dire - de l’échevine des Travaux de Tournai, Laurence Barbaix, qui l’a exprimé en ces termes sur Facebook: «Aux «gentils» propriétaires des dépôts clandestins qui fleurissent dans notre entité, un jour ou l’autre une bonne âme vous prendra en photo et je peux vous garantir que ce jour là, vous irez ramasser vos crasses à la petite cuillère. Merci aux ouvriers communaux pour le ramassage.»

Des propos qu’elle nous a dit assumer totalement. «De plus, nous a-t-elle précisé, nos ouvriers ont le courage de continuer à travailler pendant cette période difficile et dans des conditions qui imposent des contraintes importantes. Par exemple, quand ils se déplacent; ils ne peuvent pas être plus de deux par camion alors qu’ils sont généralement à trois. Il faut donc rajouter un véhicule supplémentaire lors des tournées. Nous effectuons des tournantes dans le personnel et certains autres services viennent en renfort, comme le service des Espaces verts qui fournit des chauffeurs, par exemple…»

L’avantage de la situation actuelle, pour peu que l’on puisse s’exprimer ainsi, c’est qu’il y a moins de circulation et également moins de voitures en stationnement un peu partout, les tournées sont dès lors un peu plus fluides et plus rapides. C’est aussi une réalité pour les hommes qui manipulent les aspirateurs Glouton (au nombre de 5) aux quatre coins de la cité.