BELGIQUE

VIDÉO | Coronavirus: une jeune fille de 12 ans est décédée, près de 100 nouveaux décès en 24h

VIDÉO | Coronavirus: une jeune fille de 12 ans est décédée, près de 100 nouveaux décès en 24h

485 nouvelles hospitalisations et 98 décès dus au Covid-19 ont été recensés en Belgique sur les 24 dernières heures. Photo News

Une jeune fille de 12 ans est décédée du coronavirus en Belgique. 98 nouveaux décès et 485 nouvelles hospitalisations ont été constatés ces dernières 24 heures. 94 décès supplémentaires ont été rapportés concernant les jours précédents.

 

Le nouveau bilan communiqué ce mardi 31 mars pour la Belgique est le suivant:

485 hospitalisées supplémentaires (4.920 au total)

786 personnes ont besoin d’une assistance pour respirer

98 nouveaux décès sur les 24 dernières heures et 94 décès supplémentaires rapportés concernant les jours précédents (705 décès au total)

Une jeune fille de 12 ans est décédée

 

Au cours des dernières 24 heures, 485 nouvelles hospitalisations et 98 décès dus au Covid-19 ont été recensés en Belgique, dont celui d’une jeune fille de 12 ans. 94 autres décès supplémentaires ont été rapportés des jours précédents, ce qui porte leur nombre total à 705 jusqu’à présent, ont annoncé ce mardi les porte-parole interfédéraux de la lutte contre le coronavirus.

Les 94 décès également rapportés ce mardi sont intervenus entre le 11 mars et dimanche. Il s’agit de personnes de plus de 65 ans, qui provenaient pour la plupart de maisons de repos et de soins.

Ces dernières 24 heures, 876 nouveaux cas confirmés ont été rapportés: 467 (53%) en Flandre, 203 (23%) en Wallonie, et 189 (22%) à Bruxelles. Les données n’étaient pas disponibles où il s’agit d’une résidence à l’étranger pour 17 personnes (2%).

La hausse des nouvelles admissions est de 8,75% par rapport à la veille. Actuellement, on dénombre 4.920 hospitalisations, dont 1.021 personnes aux soins intensifs (+94). Parmi celles-ci, 786 ont besoin d’une assistance pour respirer, a précisé Emmanuel André.

L’utilisation des lits de soins intensifs dédiés à la gestion de cette épidémie est aujourd’hui à 53%

«L’utilisation des lits de soins intensifs dédiés à la gestion de cette épidémie est aujourd’hui à 53%», a-t-il indiqué. La situation est plus compliquée dans trois zones: Bruxelles, le Limbourg et le Hainaut.

 

Un certain nombre de signes encourageants qui montrent que l’intensité de l’épidémie ralentit

 

«Nous voyons un certain nombre de signes encourageants qui montrent que l’intensité de l’épidémie ralentit mais nous avons tous les jours encore un nombre important de patients qui rentrent aux soins intensifs», a expliqué le virologue. «Inévitablement, ce nombre augmentera encore dans les prochains jours et on va arriver à un point proche de la saturation de nos hôpitaux. Nous pensons que nous allons pouvoir faire face à ce nombre important.» Une fois que le pays sera proche du pic, «le travail sera très intense», prévient-il.

Parallèlement aux nouvelles hospitalisations, 168 personnes ont pu quitter l’hôpital (1.696 depuis le 15 mars). La convalescence pour ces personnes, en particulier pour les patients admis aux soins intensifs et ceux qui ont nécessité une assistance respiratoire, prend un certain temps, a poursuivi Emmanuel André. La sévérité de l’infection a également un impact sur le temps de convalescence. «Des études sont en cours pour évaluer ce temps, cet impact, mais une personne qui peut rentrer chez elle ne constitue plus, a priori, un danger en termes infectieux pour son entourage.»

En Belgique, 12.775 cas d’infection au coronavirus ont pour l’instant été confirmés par un test, dont 7.531 cas (59%) en Flandre, 3.554 (28%) cas en Wallonie, et 1.452 (11%) cas à Bruxelles. Les données sur le lieu de résidence n’étaient pas disponibles pour 238 patients (2%).

Le nombre de cas dépistés est toutefois inférieur à la réalité du nombre de personnes porteuses du virus en Belgique. Au total, 52.072 tests ont été réalisés, dont 2.500 lundi.

 

Une jeune fille de 12 ans est décédée

Une jeune fille de 12 ans est décédée ce lundi du coronavirus en Belgique, a annoncé ce mardi Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la lutte contre le covid-19. «C’est un événement qui est très rare mais qui nous bouleverse.»

L’état de la jeune fille, testée positive au coronavirus, s’est détérioré après trois jours de fièvre, a ajouté son collègue Steven Van Gucht. «Nous ne savons pas pourquoi dans certains cas, cela se passe mal. Les situations doivent être étudiées au cas par cas.»

C’est «un moment émotionnellement difficile, parce que cela touche un enfant et la communauté médicale et scientifique. Nous pensons à sa famille et à ses proches», a déclaré Emmanuel André.