HUY

Huy: la Ville veut aider les indépendants en diminuant des taxes

Huy: la Ville veut aider les indépendants en diminuant des taxes

La Ville de Huy veut aider les commerçants et indépendants à faire face à la crise. Yves Bircic

La Ville de Huy veut aider les indépendants installés sur son territoire à faire face à la crise. Elle a pris plusieurs mesures.

Dès le début de la crise sanitaire, le bourgmestre et les échevins hutois avaient annoncé leur intention d’aider les indépendants à faire face. Ils avaient ainsi demandé au directeur financier d’étudier les aides possibles. Et là, des mesures concrètes sont désormais prises. Ce n’est pas que la Ville était confrontée à de nombreuses demandes d’aide, mais elle a voulu prévoir le coup. «On a évidemment pensé dès le début à voir quelles mesures compensatoires on pouvait, à notre échelle, prendre. Mais on ne voulait pas faire dans l’improvisation», explique le bourgmestre Christophe Collignon.

1. Enrôlement des taxes. Déjà, le collège a décidé de retarder au second semestre l’enrôlemet des taxes dues pour l’exercice 2020 pour les entreprises touchées par la crise. Le directeur financier aura aussi pour charge «d’examiner avec la plus grande bienveillance les demandes d’étalement de paiement qui lui seraient soumises par les contribuables.»

2. Exonérations. Le collège a décidé plusieurs exonérations à destination de ces entreprises hutoises, des indépendants. Cela touche plusieurs taxes qui ne devront dès lors pas être payées. Quelles exonérations? Celle du montant annuel de la taxe sur les débits de boissons et cela, durant la durée des mesures de confinement; celle du montant annuel de la taxe sur les paris aussi pendant le confinement; celle sur la redevance d’occupation du domaine public (les terrasses donc) qui sera proportionnelle à la durée de fermeture des établissements horeca, l’exonération de la redevance de droits de place sur le marché hebdomadaire tant que le marché est suspendu. Enfin, le collège prévoit une exonération de la redevance de droits de place sur les fêtes foraines tant que ces foires sont annulées.

3. Loyers à ne pas payer. Le collège a aussi décidé de suspendre la perception des loyers d’avril pour les locataires des bâtiments (sous bail commercial) qui appartiennent à la Ville.

Quel sera l’impact des mesures sur le budget communal? Car clairement, cela fera des rentrées financières en moins. «Je ne l’ai pas en tête. Mais on sait que le compte communal sera bon, on aura un exercice budgétaire avec un boni important. On peut donc se permettre un certain lest à ce niveau-là en prenant des mesures utiles.» Pas besoin pour les indépendants et entreprises concernés de prendre contact avec la Ville. Cela se fera automatiquement.