L'immobilier neuf... en conjoncture favorable

Immo-neuf

Vu la croissance démographique actuelle et les prévisions à l'aune de 2030 ou 2050, les projets d'immobilier neuf continuent à fleurir en Belgique, dans et autour des principaux centres urbains.

Ceux-ci sont soutenus depuis de nombreuses années par une conjoncture favorable, à savoir principalement des taux d'emprunt hypothécaire qui restent très bas (et qui ne devrait augmenter que d'un point maximum dans les deux ans à venir), tandis que la réalité boursière n'offre pour l'instant pas la même sécurité en matière d'investissement.

Dans ce cadre, on observe depuis plusieurs années un phénomène croissant: quand un immeuble (ou un quartier...) est en phase de construction, il est rapidement la proie d'une part toujours plus élevée d'investisseurs qui ne désirent pas occuper cette habitation, mais bien la louer. Les professionnels du secteur estiment que cette part frôle désormais les 50%. Ce qui explique notamment pourquoi un immeuble neuf n'est pas toujours pleinement occupé. Et ce qui inquiète aussi de nombreux acteurs, l'accès au logement devenant de plus en plus difficile pour beaucoup au profit des propriétaires investisseurs... qui risquent eux-mêmes de ne pas rentabiliser leur investissement si la conjoncture économique se retourne complètement.

Habitat : articles proposés par la régie