FOOTBALL

Les drapeaux de l’Atletico en berne après les décès d’un ancien et d’un jeune joueur

Les drapeaux de l’Atletico en berne après les décès d’un ancien et d’un jeune joueur

L’Atletico Madrid a été touché dans sa chaire par la pandémie de coronavirus. Reporters (Illustration)

Les drapeaux du stade de l’Atletico Madrid sont en berne suite au décès ce dimanche de José Luis Capon, un ancien joueur du club, à l’âge de 72 ans.

Le défenseur José Luis Capon avait joué neuf ans à l’Atletico et avait remporté deux titres de champion (1973 et 1977).

Né à Madrid, Capon, international espagnol à treize reprises, a connu la défaite en finale de la Ligue des Champions en 1974 mais aussi les victoires lors de la Coupe du monde des clubs la même année et en Coupe d’Espagne deux ans plus tard. En 1980, le club madrilène avait organisé un match de gala lors de la retraite de Capon dans son ancien stade Vicente Calderon.


Depuis samedi, les drapeaux au stade Wanda Metropolitano sont en berne après le décès du jeune Christian Minchola, 14 ans. Le jeune attaquant avait débuté sa sixième saison dans le centre de formation de l’Atletico. Sur le site Internet du club, le directeur général Miguel Angel Gil, l’entraîneur Diego Simeone et le capitaine Koke ont rendu hommage à Minchola. «La vie est injuste», a déclaré Koke.

Il n’est pas certain que les deux «Rojiblancos» soient décédés du coronavirus. Selon les médias espagnols, ce n’est pas le cas du jeune Minchola.