article abonné offert

« On sous-estime les séquelles des attentats »

Pour Bastien Vivès, et même s’il n’est «que» au dessin sur cet album, il était important de se pencher sur la France post-attentats: «Ça a été très dur, cette période, confirme-t-il.