Commentaire

Vilipendés hier, adulés aujourd’hui

Vilipendés hier, adulés aujourd’hui

EdA

«Bravo», «Super», «Merci pour tout ce que vous faites», «On est à vos côtés» ou encore «Malgré le danger, merci à toutes les forces de l’ordre qui veillent à faire respecter le confinement et tant pis pour les récalcitrants, qu’ils passent à la caisse. C’est pour le bien de tous…»

Et cela, c’est sans tenir compte des dizaines d’émoticônes plus originales les unes que les autres montrant de curieux petits personnages en train d’applaudir.

Toutes ces marques de soutien et d’encouragement, on peut les retrouver dans les commentaires repris sur un post Facebook consacré à un article évoquant le nombre de PV – soit 184 – dressés par la police du Tournaisis au cours des cinq premiers jours de confinement, à des citoyens ayant enfreint les mesures imposées.

Certes, quelques commentaires ne vont pas dans le même sens et se veulent même, pour certains d’entre eux, haineux et revanchards. Mais ces derniers sont très rares et ne constituent qu’une toute petite minorité.

Soit vraiment rien du tout face à la déferlante de propos injurieux qu’engendre généralement, en temps normal, un post évoquant des policiers en train de flasher au bord d’une nationale.

Mais cela, c’est quand notre santé à tous n’est pas compromise et ne nous impose pas de rester confinés.

Pourtant, les verbalisants n’ont pas changé. Ceux-là même que vous vilipendiez hier sont aujourd’hui ceux que vous adulez sous prétexte qu’ils sont là pour la sécurité et, surtout, pour la santé de tous.

Pourtant, quand, in tempore non suspecto, des «flics» délivrent un PV pour un chauffard roulant à 140 sur une nationale où la vitesse est limitée à 50, croyez-vous qu’ils le font uniquement pour le seul plaisir d’embêter le monde?

C’est fou comme les notions de sécurité et de bien-être collectif peuvent prendre un sens très différent selon le contexte dans lequel elles s’exercent…



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos