CORONAVIRUS

Des aveugles ne peuvent pas respecter les distances de sécurité: «Soyez tolérant», demande une ASBL liégeoise

Des aveugles ne peuvent pas respecter les distances de sécurité: «Soyez tolérant», demande une ASBL liégeoise

Tous les employés de «La Lumière» restent disponibles et en contact le plus possible avec les bénéficiaires, indique-t-elle jeudi. ASBL La Lumière

L’ASBL liégeoise «La Lumière» réinvente l’accompagnement autrement et met tout en oeuvre pour maintenir les liens avec ses bénéficiaires.


Depuis le 13 mars dernier, l’ASBL «La Lumière» a décidé, conformément aux directives gouvernementales liées à l’épidémie de coronavirus, de fermer ses locaux et de permettre à son personnel de faire du télétravail, a-t-elle indiqué jeudi par voie de communiqué. Cette décision a été prise afin de protéger les bénéficiaires de l’association ainsi que les membres du personnel.

«La Lumière» reste non seulement attentive aux besoins des personnes dont elle s’occupe mais elle veille aussi à préserver leurs droits particuliers en cette période compliquée. Certains non-voyants sont interpellés car, accompagnés d’un guide pour circuler, ils ne peuvent pas respecter les distances de sécurité recommandées entre deux personnes. Soyons vigilants et tolérants, les personnes aveugles ont des besoins spécifiques que nous devons respecter et «La Lumière» ne manque pas de les défendre.

Tous les employés de «La Lumière» restent disponibles et en contact le plus possible avec les bénéficiaires. Les assistantes sociales et les animatrices des ateliers créatifs restent à leur service par téléphone ou par mail. Elles prennent également contact régulièrement avec eux, de leur propre initiative, afin de s’assurer qu’ils vont bien, pour les soutenir et pour stimuler leur créativité.

Notons, par exemple, que l’animatrice de l’atelier papier mâché leur a proposé de réaliser des «petits ou gros monstres coronavirus» en papier mâché afin qu’ils puissent rester actifs, se changer les idées et se défouler. Les créations commencent déjà à prendre forme! Les logopèdes spécialisées continuent à transcrire les cours en braille de chez elles pour permettre aux enfants aveugles de poursuivre leurs leçons au même rythme que leurs camarades. La poursuite des cours est indispensable pour préserver l’intégration scolaire à laquelle «La Lumière» accorde une importance primordiale.

Le personnel de la bibliothèque Publique Spéciale assure l’envoi des livres audio le lundi, suite aux demandes reçues par mail ou par téléphone durant la semaine, et reste en contact avec ses emprunteurs pour prendre de leurs nouvelles spontanément. Enfin, les experts du Centre de Rééducation Fonctionnelle restent en lien étroit avec les patients par téléphone pour répondre aux demandes en matériel ou dispenser des conseils spécifiques (ergothérapie, psychomotricité, nouvelles technologies, etc.).

Tous les appels téléphoniques sont pris en considération et dispatchés par les téléphonistes de «La Lumière» afin que l’expert concerné puisse répondre à la demande du bénéficiaire. «La Lumière» essaie d’évaluer l’urgence et de trouver les solutions adéquates. Tout le monde fait son maximum pour que les personnes aveugles et malvoyantes traversent ce confinement avec le plus de sérénité possible.