HAUTS PAYS

La frontière se bétonne à Quiévrain et Hensies

Trois routes secondaires ont été barrées par des blocs de béton.

Patrice Degobert, commissaire divisionnaire de la police des Hauts Pays, avait prévenu: plusieurs voiries transfrontalières seraient bloquées pour faire respecter les mesures édictées par le Conseil National de Sécurité en matière de franchissement des frontières, strictement limitées aux cas les plus nécessaires.

Afin d’accentuer le contrôle des flux transfrontaliers par la Police des Hauts Pays les Communes de Quiévrain et Hensies ont décidé de fermer la frontière sur différents axes secondaires.

Ceux-ci sont: la voirie entre Petit Baisieux et Quiévrechain au lieu-dit “le Beza”, la rue du Séminaire à Hensies et le hameau de la Neuville également à Hensies.

Ces fermetures prennent place en des endroits difficilement contrôlables par la police et doivent permettre de concentrer les flux sur les axes principaux. D’autres points de passages pourraient être fermés également à Dour et Honnelles dans les jours à venir.

Après la phase d’avertissement, la zone de police des Hauts Pays est passée à la phase de verbalisation. A ce jour, 47 PV ont été effectués sur tout le territoire de la zone, 12 à Dour, 7 à Hensies, 2 à Honnelles, et 26 à Quiévrain.

Dès ce jeudi, des perceptions immédiates seront proposées aux contrevenants pour un montant de 250 à 1500 euros selon le type d’infraction (paiement immédiat par Bancontact mobile, virement ou code QR).

«Pour rappel, en cas de passage devant le tribunal, l’amende imposée par le juge, en plus de la prison, pourrait s’élever à 4000 euros. Ces condamnations laisseraient en plus une trace au casier judiciaire», souligne la zone de police des Hauts Pays.