AMAY

Premier PV pour s’être déplacé sans raison

La police a mis un PV à un conducteur pour non-respect des mesures liées au Covid-19, mais pas que…

Premier procès-verbal dressé pour non-respect des mesures de confinement, ce mercredi à Amay. Un conducteur, qui roulait de manière «bizarre» sur la N617, en direction de Huy, a été interpellé par les agents de police de la zone Meuse-Hesbaye. L’homme était en état d’ivresse. Ce dernier a bien sûr tenté de justifier sa présence sur les routes, mais n’a pas convaincu. Le contrevenant s’est donc vu astreint d’une double sanction: un PV pour conduite en état d’ivresse et un autre pour non-respect des mesures de confinement.

Les mesures sont-elles respectées sur la zone?

Les règles de confinement établies par le Conseil national de sécurité, pour circonscrire la propagation du coronavirus Covid-19, sont plutôt bien respectées par la population. «Des personnes nous appellent quelques fois pour nous avertir que des rassemblements ont lieu. Mais souvent, le temps que nous arrivions, il n’y a plus personne», note le commissaire Mopin.

La police constate que ce sont surtout les jeunes qui ont tendance à se regrouper, mais pas forcément dans l’intention d’aller à l’encontre des règles établies. «On dirait qu’ils ne perçoivent pas toujours les risques inhérents à cette pandémie. Mais lorsqu’on les interpelle, on n’a jamais affaire à des récalcitrants.»

De manière générale, «les gens respectent les règles de confinement. D’ailleurs, sur la zone, on constate de moins en moins de déplacements sur les routes». On peut donc s’en réjouir.

Quel coût en cas d’infraction?

Les amendes sont dressées non pas par l’administration communale mais selon les directives du parquet. En moyenne, celles-ci s’élèvent à 250€ pour le non-respect des mesures de confinement; 750€ pour les autres types d’infractions comme, par exemple, l’ouverture d’un magasin qui ne rentre pas dans les conditions émises par les arrêtés du gouvernement.