RALLYE

Le Spa Rally programmé mi-décembre: «Le pari n’était pas gagné d’avance»

Le Spa Rally  programmé mi-décembre: «Le pari n’était pas gagné d’avance»

L’une des manches phares du championnat de Belgique, le Spa Rally en sera l’épreuve de clôture à l’approche de Noël… -

Initialement prévu à la mi-mars, le Spa Rally est désormais programmé aux 12 et 13 décembre. Avec un copier-coller de ce qui était prévu…

En cette période de confinement et d’annonces de reports, DG Sport a la satisfaction de faire renaître l’espoir: le Spa Rally 2020 aura lieu, fin d’année, qui plus est dans des conditions assez similaires à celles attendues à la mi-mars. «Nous pouvons en effet officialiser dès maintenant les dates des samedi 12 et dimanche 13 décembre, ce qui signifie que de manière exceptionnelle, le Spa Rally constituera la finale du championnat de Belgique», annonce Christian Jupsin au nom de DG Sport. «Le pari n’était bien sûr pas gagné d’avance, nous avons partagé ce projet avec toutes les parties concernées, à commencer par la Ville de Spa, le Circuit de Spa-Francorchamps, le RACB, le promoteur du championnat et toutes les communes concernées. Un accord de principe généralisé est désormais donné et les premiers retours ont été enthousiastes, ce qui nous conforte dans ce choix…»

De manière concrète, on se dirige vers un copier-coller de ce qu’aurait dû être le Spa Rally 2020 les 14 et 15 mars, avec un programme identique, y compris la spéciale-show WRX à Spa-Francorchamps, sans oublier les annexes Yokohama Spa Rally Classic (VHRS) et Critérium. Avec et pour quels engagés?

«Il va de soi que les engagements enregistrés restent valables, et que d’autres pourront être acceptés en temps utiles, poursuit Christian Jupsin. Cette année 2020 restera, quoi qu’il arrive, différente des autres, et il est clair que dans ces conditions, chacun est prêt à donner du sien pour sauver ce qui peut l’être, et faire en sorte que ce Championnat de Belgique tant attendu puisse tout de même tenir toutes ses promesses. Nous étions les premiers à devoir annoncer un report, nous sommes désormais les premiers à être porteurs de bonne nouvelle. Parfait!».