article abonné offert

TRIATHLON

Michaël Louys veut revoir Hawaï

Michaël Louys veut revoir Hawaï

Le triathlète xhoffurlain Michaël Louys est désormais de retour. Michael Louys

De retour aux affaires sur triathlon, Michaël Louys veut retourner à l’Ironman d’Hawaï. Si pas en 2020, ce sera en 2021.

Il avait disparu des radars pendant un an, suite à quelques changements d’ordre privé. Le triathlète xhoffurlain Michaël Louys est désormais de retour, plus motivé que jamais. «Après avoir arrêté le sport pendant un an, je commence à gravir les échelons un par un», explique-t-il. Du haut de ses 33 ans, celui qui effectue désormais les tournées matinales chez bpost, a déjà bouclé une trentaine d’Ironman.

Plus question d’en faire autant. La qualité est plus que jamais privilégiée à la quantité. «Mes horaires me permettent de trouver le temps pour m’entraîner. Mais il n’est plus question que je mette les miens de côté. Je ne partirai plus en stage, ou alors accompagné de ma famille.» Michaël Louys s’y est réellement remis début janvier. Le travail porte ses fruits. «Je commence doucement à revenir et je reprends du plaisir. Je suis en permanence en contact avec mon entraîneur, Stéphane Palazzetti. Je m’entraîne 10 h à 12 h semaine, voire 15, mais je ne fais que du qualitatif», explique le nouveau citoyen d’Halconreux (Gouvy). Pour concrétiser ce retour sur le triple effort, Michaël s’est fixé une troisième participation à l’Ironman d’Hawaï, en octobre prochain. Sa préparation devait passer par le Challenge de Salou (moyenne distance) le 29 mars puis par une qualification à l’Ironman de Nice, prévu le 14 juin. Salou a été annulé, Nice s’écrit en pointillé. Ce retour à Hawaï pourrait donc être repoussé à 2021. «Je suis allé deux fois à Hawaï, rappelle Michaël Louys. En 2011 (9h41’) et en 2012 (9h40’), mais ça ne s’est jamais vraiment passé comme je le voulais. J’ai un record sur Ironman en 8h52’ (NDLR: Égalé en 2018 à Copenhague). Je pense être capable de boucler Hawaï en 9h15’. J’aimerais en tout cas y passer la ligne d’arrivée après une journée complète.»

Développer son club

De retour aux affaires, «Mika» veut aussi développer son club, Triathlon Ardennes. «Il compte une trentaine de membres, on s’entraîne à Vielsalm et à Saint-Vith, sur la piste», explique-t-il. Parmi ces affiliés, Loïc Forthomme (26 ans). «Il en veut. Comme moi, il vient du football. Il se débrouille bien, je dois parfois le freiner. Mais je le verrai bien à Hawaï d’ici quelques années.» Passage de témoin en vue?

À la maison

À l’heure du confinement, Michaël Louys n’éprouve aucune difficulté à continuer l’entraînement. «Je reste motivé et concentré sur mon sujet pour le moment où on pourra reprendre. Les piscines sont évidemment fermées mais j’ai un tapis de course et un home-trainer à la maison. Même en confinement total je serai donc tranquille.»

Michaël Louys veut revoir Hawaï
-
Pour la natation, Michaël a aussi trouvé une solution. «Il existe des petits bassins avec moteur qui permettent de nager à contre-courant mais je n’en suis pas là. J’ai par contre des élastiques qui permettent de travailler les mouvements de bras.» L’entraînement au grand air reste évidemment plus sympa, mais les séances en intérieur comportent aussi quelques avantages, en plus de celui d’être proche de sa famille. «Le travail sur tapis ou sur home-trainer, c’est la meilleure qualité qui existe. Ça ne ment pas», conclut le triathlète xhoffurlain.

En suspens

Michaël Louys, Johan Mélotte et Robert Bosman (ASBL Enjoy Sport) devaient organiser le BueRun (24 avril), les Cîmes de Waimes (21 mai) et le Grand Trail des Lacs et Châteaux (11 et 12 juillet). Compte tenu de la pandémie de Covid-19, les plans des organisateurs sont chamboulés. BueRun a déjà été reporté au 11 septembre. Pour les Cîmes de Waimes et le GTLC, une décision sera prise rapidement. «On est en réflexion par rapport à tout cela.» Report ou annulation, on en saura plus prochainement.