article abonné offert

Des kots devenus inutiles mais qui restent à payer

Des kots devenus inutiles mais qui restent à payer

Privés de cours dans les campus, la plupart des étudiants ont quitté leurs kots. EDA – Jaques DUCHATEAU

Privés de cours présentiels, les étudiants ont déserté leurs kots. Mais doivent encore les payer.