CORONAVIRUS

L’ULB va produire des visières de protection pour les soignants

L’ULB va produire des visières de protection pour les soignants

Photo News

Plusieurs hôpitaux à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre ont déjà passé commande.

À la demande du CHU Saint-Pierre, le laboratoire de l’Université libre de Bruxelles (ULB) s’est attelé à la production de visières de protection, destinées à renforcer l’équipement de base du personnel hospitalier. Ce matériel consiste en une paroi en plastique transparent de la taille d’une feuille A4 installée sur une monture similaire à celle de lunettes.

S’il existait déjà auparavant et ne constitue pas une innovation, ce dispositif constitue une protection supplémentaire et permettra, dans une mesure relative, de prolonger la durée de vie des masques déjà portés par les soignants. En effet, il protège tout le visage des projections, dont le masque lorsqu’il est porté.

 

En complément des masques

 

Une centaine de visières ont été distribuées, lundi, en vue de tests complémentaires. Le CHU Saint-Pierre fait cependant savoir que sa direction médicale et son service d’hygiène les ont déjà approuvées. L’hôpital rappelle néanmoins que ces visières ne sont pas suffisantes si elles sont utilisées seules et doivent être portées en complément d’un masque.

De son côté, l’ULB indique que son laboratoire confectionne actuellement 600 unités par jour et qu’il compte sur l’aide d’autres fabricants pour augmenter la production journalière.

Les hôpitaux d’Erasme, de Marie Curie (Charleroi), l’AZ Anvers et les cliniques de l’Europe (Bruxelles) ont également demandé des visières à l’ULB, indique l’université.