Au cœur d’un petit village gaumais plein de caractère, se trouvent les vestiges du dernier château fort de la région, Montquintin.

Du XIIe au XIXe siècle, le château a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises, changeant d’allure à peu près tous les 100 ans. Classé Patrimoine exceptionnel de Wallonie, le château n’est pas le seul point historique du coin. On remarque aisément le noyau féodal avec l’église et la ferme de la dîme, sans parler de l’ancienneté du colombier et de certaines maisons du village. L’histoire de ce château croise celle d’une communauté de passionnés des vestiges anciens dès le milieu des années 90: l’ASBL « A Montquintin » s’est créée et les premiers chantiers ont débuté sur le site. Si l’association est aujourd’hui gérée par trois Gaumais (Didier, Bernard et Vivien), elle est stimulée par une chouette collectivité de bénévoles d’ici et d’ailleurs qui ont été séduits par ce symbole du patrimoine rouvirois.

Sur 25 ans de chantier participatif de restauration et de fouilles, c’est plus de 250 volontaires qui ont petit à petit contribué à mieux connaître le château, ses fondations, ses remparts et le mettre en valeur. Ils travaillent ainsi avec cœur et selon les compétences de chacun pour conserver ces vestiges «hors du temps». Leur projet visionnaire est conçu pour financer un chantier archéologique permanent et la préservation des vestiges grâce à des visites guidées, un espace de spectacles en plein air (déjà actif), un musée de site et un gîte. Si leur philosophie vous plaît, vous pouvez les soutenir: ils cherchent du soutien matériel de toute sorte! Une liquidation d’objets d’art et d’antiquités est prévue pour sauver les tours. Et l’opération «Une pierre pour Montquintin » sera bientôt lancée: chacun pourra contribuer contre une pierre à son nom!

À Montquintin ASBL www.montquintin.be