Le Rideau Jandrinois est né à l'initiative de l'ACRF (mouvement féminin d'éducation permanente reconnu par la Communauté française) En 1980, lors d'une réunion ACRF, l'idée est venue de jouer une petite pièce pour animer le goûter annuel.

Il s'agissait de «La Visite de la Sous-Préfète», interprétée par Simone Garitte, Nicole Usée et Josette Peigneux. En 1981, le Rideau Jandrinois était né et organisait un nouveau spectacle «Feu la mère de Madame», agrémenté de chants et de danses. «La troupe se compose aujourd'hui de membres dont les profils sont extrêmement variés: éducateur, fonctionnaire, retraité, institutrice, femme au foyer…, explique Nicolas Chantrenne, membre de la troupe amateur. Nous nous réunissons une à deux fois par semaine à la salle de la Tannerie et notre principale satisfaction est de faire rire le public, de lui procurer un moment d'évasion.» La pièce annuelle du Rideau Jandrinois devait proposer cette fois «Black comedy» à la salle de la Tannerie. Mais les représentations ont été logiquement reportées. «Il s'agit d'une farce dans laquelle les personnages sont plongés dans le noir à cause d'une panne d'électricité alors que le spectateur, en revanche, voit tout.» Cette farce brosse un tableau aussi acide que drôle des petites manies et travers de la bourgeoisie anglaise dans les années soixante-dix. Gregory est un sculpteur qui recherche la gloire et la reconnaissance. Il est fiancé à une jeune femme dont le père est loin d'être heureux du choix de sa fille chérie. Gregory attend surtout la visite d'une milliardaire qui, semblerait-il, est tombée sous le charme de ses sculptures. Seulement voilà! Une panne générale d'électricité, sans compter la venue intempestive de quelques visiteurs non désirés, va gâcher sa soirée pourtant bien organisée.