MONT-DE-L’ENCLUS

Les masques du bourgmestre

Les masques du bourgmestre

Deux masques par famille seront distribués dans le courant de la semaine prochaine. -

Le bourgmestre de Mont-de-l’Enclus, Jean-Pierre Bourdeaud’huy (MR), détient depuis ce samedi la palme de l’idée la plus discutable.

On sait depuis des semaines que nos hôpitaux et nos maisons de repos n’ont pas suffisamment de masques buccaux en stock pour assurer la protection de leur personnel soignant durant les prochaines semaines.

Dans ce contexte, M. Bourdeaud’huy n’a rien trouvé de mieux à faire que de promettre à sa population (ses électeurs faudrait-il écrire), ce samedi matin, via la page Facebook de la commune, la distribution de masques buccaux. Chaque famille recevra deux masques, ainsi que les personnes qui sont en contact direct avec d’autres personnes de par leur activité professionnelle. La commune a commandé auprès d’une firme 4000 masques chirurgicaux, indiquait le bourgmestre en début de journée.

En milieu d’après-midi, face au déferlement de réactions, pour tenter de mettre fin à la polémique, il a précisé sur la page Facebook communale qu’il ne s’agissait pas de masques chirurgicaux mais de masques en polyester lavables et stérilisables. La publication initiale qui mentionnait précisément la distribution de «masques chirurgicaux», a été modifiée en ce sens. «Parce que les masques chirurgicaux à usage unique sont réservés aux hôpitaux et au personnel de la santé».

La mise en production se fera lundi. «Nous espérons pouvoir les distribuer dans le courant de la semaine. Nous insistons fortement pour que ces masques soient utilisés lorsque vous quittez votre domicile ou pour faire vos courses, aller à la banque, aller au travail, etc.». La distribution, dont la date n’a pas encore été fixée, sera assurée par le personnel communal.

«Pour toute personne en bonne santé, un masque a peu d’utilité»

En période de crise, on attend des mandataires politiques un sens aigu des responsabilités et qu’ils restent les garants de l’intérêt général. Apparemment, pour le bourgmestre de Mont-de-l’Enclus, cette notion d’intérêt général ne vaut que pour les habitants de son entité.

Pour rappel, les masques restent l’ultime protection du personnel soignant vis-à-vis du coronavirus. Il avait ainsi été demandé aux citoyens en possession de masques d’en faire don aux infirmières et aux médecins, qui sont en manque de ces accessoires précieux pour leur travail en milieux hospitaliers mais aussi dans les maisons de repos voire lors des interventions à domicile. Les pompiers et les policiers en ont grand besoin aussi.

Les scientifiques sont également nombreux à dire que ces masques, s’ils ne sont pas professionnels, sont uniquement utiles quand on est soi-même malade, pour éviter de contaminer les autres. «Pour toute personne en bonne santé, un masque a peu d’utilité», rappelait le SPF Santé. De plus, ces masques, souvent mal utilisés, offrent une protection très limitée dans le temps...

Fabriquer ou faire fabriquer ses masques

Pour rappel, le SPF Santé publique a diffusé sur sa page Facebook un modèle permettant aux personnes compétentes en couture de confectionner elles-mêmes leurs propres masques de protection.