FLOBECQ

Une collecte de matériel de protection mise en place par le Dr Marcil à Flobecq

Une collecte de matériel de protection mise en place par le Dr  Marcil à Flobecq

Des citoyens déposent déjà depuis quelques jours du matériel de protection à la clinique de Renaix. -

Pour faire face à la pénurie de protections médicales, le Dr Dominique Marcil organise une collecte à Flobecq.

Actif au sein de l’hôpital AZ Glorieux de Renaix, le chirurgien flobecquois Dominique Marcil alertait déjà l’opinion publique, il y a une dizaine de jours, quand les autorités ne semblaient pas encore mesurer l’urgence de la situation. Il prédisait que les capacités hospitalières seraient très vite dépassées et qu’une mise en quarantaine de toute la population belge s’imposait, comme en Italie.

Aujourd’hui, plus personne ne doute que les jours prochains seront très délicats au sein des hôpitaux, et la difficulté sera accentuée en raison du manque de matériel de protection pour le personnel médical et infirmier.

Le Dr Marcil a décidé d’organiser à partir de ce vendredi une collecte de matériel, auprès des citoyens mais aussi auprès des magasins de bricolage de la région. «J’en ai contacté plusieurs, afin d’obtenir du ‘matériel de fortune’ pour les soins à apporter les prochains jours à la clinique de Renaix: des masques de protection buccale, des masques de protection oculaire (on n’en parle pas beaucoup mais c’est aussi fort important) et des salopettes de protection qu’on utilise pour les chantiers de peinture, avec cagoules. J’ai souvent reçu un bon accueil». Vendredi, en milieu de journée, il avait déjà reçu un excellent accueil de la part de plusieurs enseignes et indépendants: Stock Ath, Blanchart à Moulbaix, Hubo à Lessines, etc.

Toutes les personnes qui ont dans leur habitation ces types de protections peuvent les déposer sur la place de Flobecq, face à la consultation du Dr Marcil, où des cartons ont été mis en place à cet effet. «Mais j’invite aussi les personnes domiciliées dans d’autres régions et qui ont chez eux du matériel de protection, à le déposer au service d’urgence de l’hôpital le plus proche. C’est important que, dans ces moments difficiles, on fasse tous montre de solidarité».