BUZZ

VIDÉO | Le Coronavirus développé en laboratoire: la nouvelle théorie du complot qui agite la toile

Une nouvelle théorie complotiste circule massivement sur les réseaux sociaux concernant l’origine du Covid-19, affirmant que ce dernier aurait été créé «en laboratoire» et «breveté». L’Institut Pasteur a dû démentir.

+ LIRE AUSSI | Covid-19: Attention, les réseaux sociaux tuent la véritable info 

Vous avez sûrement déjà entendu autour de vous ces théories suspicieuses sur l’origine du Coronavirus aujourd’hui répandu dans le monde, et la dernière en date semble faire plus parler que les autres. Elle s’appuie sur une théorie rondement ficelée au sujet d’un soi-disant brevet développé en laboratoire, «preuve» à l’appui.

La vidéo, longue de plus de 20 minutes est devenue virale depuis hier après-midi. Facebook, Messenger, WhatsApp, YouTube ou Twitter, tous les réseaux sont aujourd’hui inondés de cette nouvelle théorie aussi peu crédible que farfelue.

Le vidéaste en question suggère que les pouvoirs publics nous mentent à propos de l’épidémie de Covid-19, mais plus encore, que le virus aurait été «breveté» et «inventé», une «attaque bio-chimique», «créée par les Français et l’Institut Pasteur».

Il montre ensuite un brevet, numéro EP 1694829-B1, qui prouve, selon lui, que le coronavirus a été créé en laboratoire. «Sur la première page, on trouve les inventeurs… J’insiste, inventeurs… Ils l’ont inventé, ils ont pris deux virus, tout est indiqué», assure-t-il.

Ce qui le consterne encore plus est le fait que le brevet date de 2004. «On est en train de nous dire aujourd’hui que c’est un nouveau virus… on se fout de la gueule de qui, là?»

 

 

Un vrai brevet, mais mal interprété

Si le brevet en question existe réellement, et est même facilement accessible pour n’importe qui. Il s’agit en fait d’un brevet de l’Institut Pasteur de 2004, qui porte sur le développement d’un vaccin contre le SRAS (lui aussi de la famille des coronavirus). L’organisme français à but non lucratif, qui se consacre entre autres au développement de vaccins, a réagi sur son site web ce matin.

«Le brevet déposé concernait bien le SARS-CoV-1 (responsable de la maladie dite SRAS en 2002-2003), qui est très différent du SARS-CoV-2 (responsable de la maladie dite COVID-19 en 2019-2020)», explique-t-on.

«Le brevet de 2004 décrit la découverte du virus puis l’invention d’une stratégie vaccinale contre ce virus, et NON l’invention du virus lui-même», précise le communiqué. D’ailleurs, la majeure partie du brevet concerne en fait un séquençage du virus en question.

Les médias en général portent à croire que le mot «coronavirus» désignerait uniquement le Covid-19, mais il s’agit en fait d’une famille de virus connue depuis les années 1960.

Comme l’explique l’OMS??, «les coronavirus forment une famille comptant un grand nombre de virus qui peuvent provoquer des maladies très diverses chez l’homme, allant du rhume banal au SRAS, et qui causent également un certain nombre de maladies chez l’animal».

Le virus qui cause la COVID-19 en fait partie, mais d’autres virus sont aussi des coronavirus, tout comme celui qui a causé l’épidémie de SRAS en 2003.

Le brevet en question n’a donc rien à voir avec la pandémie actuelle, et concerne plutôt un vaccin contre le SRAS, une autre épidémie causée par un autre coronavirus.

Sur Facebook, la vidéo comptabilise déjà plus de 100 000 vues, et presque autant sur YouTube. Sur Twitter, elle a également été partagée des dizaines de fois par des utilisateurs du réseau social qui diffusent des copies d’écran des documents censés attester cette «vérité».