CORONAVIRUS

Une indemnité de 5.000 euros pour chaque entreprise fermée en Wallonie

Une indemnité de 5.000 euros pour chaque entreprise fermée en Wallonie

Par ailleurs, une indemnité de 2.500 euros est aussi prévue pour les entreprises dont l’activité est restreinte, dont les coiffeurs, soit 6.015 bénéficiaires. BELGA

Le gouvernement wallon a décidé mercredi d’octroyer une indemnité forfaitaire de 5.000 euros pour chaque entreprise fermée ou dont l’activité s’est éteinte pendant la période de confinement visant à freiner la propagation du coronavirus (Covid-19), a détaillé l’exécutif emmené par Elio Di Rupo, lors d’une conférence de presse.

L’ensemble des secteurs et activités fermés ou qui se sont éteintes (comme l’événementiel) recevront une indemnité de 5.000 euros, afin de les aider à faire face à la crise du coronavirus. Les secteurs concernés sont l’Horeca, l’hébergement, les agences de voyage et de réservation, le commerce de détail ainsi que les entreprises de prestations de services (esthéticiennes par exemple). «L’ensemble de ces groupes représente 48.980 bénéficiaires potentiels», a calculé le gouvernement wallon. Par ailleurs, une indemnité de 2.500 euros est aussi prévue pour les entreprises dont l’activité est restreinte, dont les coiffeurs, soit 6.015 bénéficiaires.

«Pour gérer ces 5.000 dossiers, une plateforme d’introduction des dossiers sera mise en place au plus tard le 27 mars prochain. Le numéro de téléphone 1890 reste le numéro d’information global.

«Nous allons aussi mobiliser les outils financiers que sont la Sowalfin, la Sogepa et la Sriw», a ajouté le ministre wallon de l’Economie Willy Borsus. «Nous interviendrons sous forme de garanties, de co-garanties avec les banques ou sous forme de prêts jusqu’à 200.000 euros.»

Le Parlement de Wallonie, réuni en séance plénière mardi, avait approuvé les deux propositions de décret accordant des pouvoirs spéciaux au gouvernement régional afin de faire face à la crise du coronavirus et à ses conséquences. Les mesures prises mercredi entrent dans ce cadre. Ces pouvoirs spéciaux valent pour une période de 3 mois, renouvelable une fois.

 

Supérieure à celle de la Flandre

L’Union des Classes Moyennes (UCM) a salué mercredi la décision du gouvernement wallon de créer un fonds extraordinaire destiné aux indépendants et aux PME. L’indemnisation forfaitaire en Wallonie (5.000 euros) est supérieure à celle de la Flandre (4.000 euros), relève-t-elle.

Le gouvernement wallon a décidé mercredi d’accorder une indemnité forfaitaire de 5.000 euros aux entreprises des secteurs touchés par les fermetures obligatoires: horeca et commerce de détail (hors alimentaire, pharmacies et libraires). Cette compensation est étendue aux hôtels, agences de voyage, voyagistes, services de réservation.

Les entreprises dont les horaires d’ouverture sont modifiés, comme les coiffeurs et activités de services aux personnes (esthétique notamment) pourront recevoir une indemnité de 2.500 euros. La Région va demander au fédéral une immunisation fiscale de cette prime.

Le gouvernement wallon renforce également les outils de financement publics afin qu’ils puissent apporter des garanties plus importantes aux entreprises.

Dans un communiqué, l’UCM salue ces mesures. L’Union affirme toutefois s’inquiéter «du sort des indépendants forcés de cesser leurs activités et qui ne relèvent pas des secteurs cités». «Ils sont nombreux dans les soins de santé, la culture, le sport, voire la construction et autres. Seul le droit passerelle fédéral (qui sera approuvé jeudi à la Chambre, ndlr) pourra être activé», relève l’UCM.

 



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos