BRUXELLES

Prolongation d’un mois de l’interdiction de couper gaz et électricité en raison du coronavirus

Prolongation d’un mois de l’interdiction de couper gaz et électricité en raison du coronavirus

Le gouvernement bruxellois a prolongé d’un mois la période d’interdiction des coupures gaz et électricité. Reporters (Illustration)

Le gouvernement bruxellois a prolongé d’un mois - jusqu’au 30 avril inclus - la période d’interdiction des coupures gaz et électricité afin d’amortir les conséquences sociales des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, a annoncé ce mercredi le ministre de l’Énergie Alain Maron.

Cette interdiction vaut normalement en période dite hivernale, du 1er octobre au 31 mars.

Sa prolongation concerne 546 clients en électricité et 465 en gaz (chiffres au 31 janvier 2020). Ces clients - mais également ceux pour lesquels un jugement de coupure serait intervenu entre-temps - auraient pu faire l’objet d’une coupure par Sibelga début avril.

«Alors qu’il est demandé aux Bruxellois de rester chez eux et que les différents services d’aide sont moins accessibles ou mobilisés sur d’autres urgences, il est essentiel de ne pas aggraver la situation de difficulté vécue par les ménages concernés», a commenté M. Maron (Ecolo) dans un communiqué.

Vivaqua avait déjà décidé le 13 mars dernier de ne plus procéder à des coupures d’eau pour les ménages et les entreprises «jusqu’au retour à une situation normale», pour les raisons sanitaires liées au coronavirus.


Nos dernières videos