CORONAVIRUS

La Colombie active un système de dénonciation de ceux qui violent la quarantaine

La Colombie active un système de dénonciation de ceux qui violent la quarantaine

AFP

La Colombie, qui a expulsé six voyageurs français et espagnols pour ne pas avoir pas respecté l’auto-isolement imposé du fait de la pandémie du nouveau coronavirus, a activé lundi un système de dénonciation de ceux qui violent les mesures de prévention.

«À partir d’aujourd’hui (lundi), nous allons activer un mécanisme de collaboration (...) sur la page web de Migracion Colombia (service des migrations, NDLR). N’importe quel citoyen, de manière anonyme ou non s’il le désire, pourra nous informer qu’une personne qui devrait être en isolement est présumée ignorer cette disposition», a déclaré le chef du service des migrations colombien, Juan Francisco Espinosa.

Il a ajouté que s’il s’agit d’un étranger résident, des «vérifications seront faites, avec des sanctions d’expulsion».

Les services de santé s’occuperont des Colombiens en infraction, qui depuis ce lundi doivent aussi se mettre en auto-isolement pour 14 jours dès leur arrivée dans le pays, a précisé M. Espinosa.

Comme d’autres pays, le gouvernement du président Ivan Duque a amplifié les mesures pour enrayer la propagation du Covid-19, dans le cadre de l’urgence sanitaire décrétée jeudi.

Une de ces dispositions interdit l’entrée de tous les étrangers non-résidents dès ce lundi en Colombie, qui compte 54 cas confirmés depuis le 6 mars, la majorité à Bogota, sans aucun décès à ce jour.

M. Espinosa a par ailleurs indiqué que six ressortissants «espagnols et français», entrés en Colombie avant cette mesure, ont été expulsés pour ne pas avoir respecté l’auto-isolement déjà imposé aux voyageurs en provenance de Chine, Italie, Espagne et France.

Le gouvernement a en outre ordonné la fermeture des bars et des discothèques, également à partir de ce lundi, et restreint les réunions à un maximum de 50 personnes.

Il a aussi suspendu les classes dans les établissements scolaires publics, et interdit le débarquement des navires de croisière.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos