ATHLÉTISME

«Injuste», «irresponsable»: un semi-marathon de plus de 6000 personnes s’est couru en Angleterre

«Injuste», «irresponsable»: un semi-marathon de plus de 6000 personnes s’est couru en Angleterre

Le coronavirus n’a pas refroidi les ardeurs de tout le monde. © Twitter - Bath Half Marathon

Alors que l’heure est au confinement presque partout en Europe, un tournoi de qualification pour les JO et un semi-marathon accueillant plus de 6000 personnes se sont déroulés ce week-end en Angleterre.

L’Angleterre navigue un peu à contre-courant en ces temps compliqués par le coronavirus. Alors que la Premier League a été suspendue ce week-end, d’autres compétitions sportives continuent d’être organisée outre-manche.

Ainsi, un tournoi de boxe qualificatif pour les Jeux Olympiques a débuté ce week-end à la Copper Box Arena de Londres. Le tout devant des tribunes remplies malgré le climat actuel. La boxeuse belge Delphine Persoon y a d’ailleurs participé avant d’être éliminée ce samedi. Depuis lors, les organisateurs ont décidé que l’événement se déroulerait à huis clos.

Toujours est-il qu’à l’heure où tout le sport européen est à l’arrêt, le maintien de ce genre de compétition fait grincer les dents. Mais le plus frappant, c’est qu’un semi-marathon auquel participaient 6200 coureurs s’est tenu ce dimanche dans les rues de Bath.

Des habitants de la ville, des internautes ainsi que des coureurs ayant annulé leur participation ont fustigé la décision de maintenir cet événement sur les réseaux sociaux. «Je devais courir ce dimanche. Même si j’étais en forme, je ne serais pas allé. Entasser 30 000 personnes dans une ville en pleine période d’épidémie est injuste pour les charmants habitants de Bath qui nous accueillent si facilement chaque année», a déclaré un internaute.

«Pur non-sens et décision totalement irresponsable. Un manque de respect envers les habitants et les coureurs concernés. Je fais la chose responsable en ne disputant pas le semi-marathon de Bath et je ne le ferai plus jamais à l’avenir. ‘Trop tard pour annuler’ n’est pas une excuse pour compromettre la sécurité publique», a lancé un autre internaute.

La députée locale Wera Hobhouse a également tenté de faire annuler l’événement, en vain. «Je crois que l’annulation de l’événement doit être la priorité pour protéger les plus vulnérables de notre ville contre une nouvelle propagation de l’infection.»

Face aux critiques, Andrew Taylor, qui dirige l’organisation, s’est justifié après la course. «Après de nombreuses consultations, nous avons décidé de laisser se poursuivre l’événement. Nous savons que cela n’a pas plu à tout le monde, mais nous avons suivi les conseils qui nous ont été donnés et je suis heureux d’avoir réussi à organiser l’événement.»

Avec près de 1400 cas et 35 décès, le Royaume-Uni est pourtant le 11e pays le plus touché par l’épidémie de coronavirus dans le monde.