CORONAVIRUS

L’Allemagne met en œuvre sa fermeture partielle des frontières

L’Allemagne met en œuvre sa fermeture partielle des frontières

La police allemande a entamé lundi matin ses contrôles aux frontières avec cinq pays, notamment la France, qui restreint fortement les entrées dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus. AFP

La police allemande a entamé lundi matin ses contrôles aux frontières avec cinq pays, notamment la France, qui restreint fortement les entrées dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

À partir de 08H00 locale (07h00 GMT), les véhicules venant de France, d’Autriche, de Suisse, du Danemark et du Luxembourg, ont commencé à être contrôlés par les policiers allemands, qui ne laissent passer que le transport de marchandise et les travailleurs transfrontaliers et ont pour consigne de refouler les autres voyageurs.

A la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche, les automobilistes étaient systématiquement arrêtés et interrogés par les policiers, tandis qu’une dizaine de voitures ont déjà été refusées à 8h30 heure locale (7h30 GMT), selon un photographe de l’AFP.

Dans la région allemande frontalière de l’Autriche, la Bavière, les autorités ont l’intention de décréter une «situation de catastrophe» afin de pouvoir mobiliser des moyens supplémentaires, comme le recours à l’armée dans les hôpitaux par exemple.

A la frontière allemande, plusieurs automobilistes venant de France ont eux aussi été refoulés, a également constaté l’AFP.

Berlin a annoncé dimanche sa décision de fermer partiellement ses frontières avec cinq pays voisins, afin de contenir l’épidémie de coronavirus, alors que le bilan de l’épidémie en l’Allemagne s’élevait dimanche 4.838 cas et 12 morts.

Seuls les citoyens allemands qui ne présentent pas de symptôme de la maladie, les travailleurs transfrontaliers et les étrangers disposant d’un permis de résidence peuvent désormais entrer dans le pays, a précisé le ministre de l’intérieur Hors Seehofer.

Concernant la France, il a expliqué avoir pris sa décision sur la limitation des entrées en provenance de France après que les régions d’Alsace et de Lorraine ont été classées comme zones à risque par l’autorité de référence en Allemagne pour la lutte contre les épidémies, l’Institut Robert Koch.

Berlin veut aussi éviter que les résidents français des régions frontalières, face aux mesures de restrictions prises dans leur pays, viennent réaliser des achats de masse dans les magasins allemands et y vider les rayons.

En parallèle, la France a aussi annoncé un renforcement des contrôles à sa frontière avec l’Allemagne et «limiter les traversées de la frontière au strict nécessaire», selon le ministère de l’Intérieur.

L’inquiétude et les restrictions ne cessent de croître en Allemagne face au virus.

Toutes les îles de la Mer du Nord et de la Mer Baltique, Sylt, Amrum, Rügen ou Usedom, ont annoncé leur fermeture aux touristes pour limiter les risques de propagation.



Coronavirus : le bilan en Belgique
Nos dernières videos