Etat d'urgence au Pérou qui ferme aussi ses frontières comme la Colombie et l'Argentine -2

Etat d'urgence au Pérou qui ferme aussi ses frontières comme la Colombie et l'Argentine -2

BELGA

(Belga) Le Pérou a déclaré qu'un état d'urgence serait en place lors des 15 prochains jours dans le pays, afin de limiter la propagation du coronavirus Covid-19 responsable d'une pandémie. Ses frontières se ferment, comme l'ont aussi décrété la Colombie et l'Argentine.

"La mesure, qui va durer au moins 15 jours calendrier, se traduit par une isolation sociale obligatoire de notre population", a communiqué le président péruvien Martin Vizcarra qui s'exprimait dimanche soir dans une allocution télévisée. "Durant cet état d'urgence, les droits garantis constitutionnellement vont être réduits". Il a spécifié que les Péruviens ne seraient autorisés à quitter leurs maisons que pour avoir accès aux services essentiels. "Durant cet état d'urgence les frontières seront complètement fermées", a-t-il ajouté, spécifiant que l'interdiction ne concernait que les individus mais pas les biens. Le président péruvien a aussi communiqué que son pays avait enregistré 71 cas de coronavirus, dont la majorité des personnes contaminées revenait du continent européen, mais que des cas de transmission locale étaient aussi observés. La Colombie voisine, qui compte au moins 45 cas de Covid-19, ferme aussi à partir de lundi ses frontières aux étrangers, n'autorisant l'entrée qu'aux Colombiens et aux résidents qui devront être en auto-isolement pendant 14 jours, a annoncé dimanche le président Ivan Duque. Les Colombiens et les étrangers qui vivent dans le pays peuvent y entrer, mais "seront en isolement préventif obligatoire pour 14 jours" à leur domicile, a ajouté le président Duque. La Colombie a fait état dimanche de 21 nouveaux cas confirmés de Covid-19, portant le bilan total à 45, dont 19 dans la capitale Bogota, la ville la plus touchée. Le premier cas avait été annoncé le 6 mars, une jeune étudiante colombienne arrivée de Milan, en Italie. Plus au sud, les frontières sont aussi closes en Argentine où les cours dans tous les établissements d'enseignement sont en outre suspendus pour contenir l'expansion de la pandémie de coronavirus. "Nous avons fermé les frontières de l'Argentine", a déclaré M. Fernandez lors d'une conférence de presse, précisant que la mesure visait seulement les entrées mais que les sorties du territoire restaient libres. Cette mesure et la suspension des cours seront en vigueur jusqu'au 31 mars. Il a précisé que la mesure visait seulement les entrées mais que les sorties du territoire restaient libres. La fermeture des frontières et la la suspension des cours seront en vigueur jusqu'au 31 mars. M. Fernandez a en outre annoncé que les spectacles sportifs et musicaux étaient suspendus et les centres commerciaux fermés. Les matchs de la Ligue argentine de football - le sport le plus populaire dans ce pays - pourront se jouer à huis clos, comme cela s'est déjà produit ce week-end. Le nombre des personnes contaminées par le coronavirus en Argentine est passé dimanche de 45 à 56, et deux de ces personnes sont décédées. (Belga)