article abonné offert

«Actuellement, les seuls modes de sépulture légaux sont l’inhumation et la crémation»

Alerté par ce projet de centre pilote, qui sera inauguré à Forrières le 21 mars prochain, le bourgmestre de Nassogne Marc Quirynen se montre inquiet et l’a fait savoir aux trois ministres régionaux compétents: celui des Pouvoirs locaux en charge de la tutelle funéraire, Pierre-Yves Dermagne; celui de l’Aménagement du territoire Willy Borsus; et la ministre de l’Environnement Céline Tellier.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 39 des 334 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos