BANDE DESSINÉE

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars

«Un homme qui passe», Dupuis. -

Le jeudi, c’est le jour de notre sélection bande dessinée. Avec, cette fois, un Don Juan sur le retour, Makyo en mode zen, Van Eyck chez Bob et Bobette ou encore une autre adaptation de Pierre Lemaître. Bonne lecture!

 

1Un homme qui passe

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Dupuis -
Sur l’île normande de Chausey, une tempête inattendue fait chavirer le destin: celui de Paul, un homme déjà vieux sur le point d’en finir, et celui de Kristen, une jeune fille dont le bateau est venu se fracasser sur les rochers.

L’histoire de cette rencontre est en apparence celle d’un double sauvetage: une réponse à une fusée de détresse lancée au-dessus des vagues. Car Kristen n’est pas là par hasard. Paul est un reporter-photographe connu pour sa série «Terra» et Kristen travaille pour l’éditeur qui attend la maquette de son nouveau livre.

Un livre différent, plus intime, «le journal d’une vie d’aventures amoureuses», confie l’artiste. Les portraits de femmes témoignent sur les murs des conquêtes du Don Juan et chevauchent les souvenirs dans la maison de son enfance…

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): LIBRE

 

Sur un scénario de Denis Lapière, Dany dessine néanmoins un héros qui lui ressemble beaucoup, lui l’auteur des Blagues coquines et séducteur devant l’éternel. Un one-shot non en forme de bilan, mais bien de confession pour ce grand amoureux. Et surtout pour ce dessinateur de talent, dont le trait n’a rien perdu de sa vivacité.

Un ouvrage surprenant, qui voit deux mondes s’affronter, et audacieux à l’époque où les femmes se veulent plus libérées que jamais du joug masculin.

Ce personnage – Paul – est pourtant plus féministe qu’il n’y paraît de prime abord. Et attachant, dans tous les cas. Pas mal du tout.

+ À LIRE AUSSI | L’interview de Dany

«Un homme qui passe», Dany/Lapière, Dupuis, 72 p., 16€.

 

2Bob et Bobette (T.351)

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Standaard -
Bob est un fan inconditionnel de Jan van Eyck et plus spécialement de ses qualités d’agent secret. LorsquePhilippe le Bon charge l’artiste-peintre de réaliser le portrait de sa future femme – l’infante Isabelle du Portugal – Bob ne résiste pas à la tentation de voyager clandestinement. Il espère ainsi devenir l’assistant de son idole.

À sa grande surprise, il réalise que Bobette a eu exactement la même idée. Nos deux amis font tout pour s’attirer les faveurs du célèbre peintre qui n’en a cure. En outre, pendant le long voyage, de mystérieux adversaires n’hésitent pas à leur mettre des bâtons dans les roues.

Il semble que les noces de Philippe et Isabelle ne fassent pas l’unanimité.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): NAVRANT

 

Un navet pour un chef-d’œuvre. En voulant rendre hommage à Van Eyck et se plongeant dans le Moyen Âge, Bob et Bobette touchent le fond. Puis creusent encore.

Éditions Standaard, 48 p., 6.99€.

 

3Capricorne (intégrales 3 & 4)

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Le Lombard -
Un objet aux pouvoirs inouïs âprement convoité par une bande de malfrats et une organisation gouvernementale sans scrupule, une mystérieuse source d’énergie qui libère un monstre assoiffé d’électricité, une riche héritière dotée de pouvoirs paranormaux et menacée de kidnapping, un sous-marin plongeant au point d’origine de lumières étranges qui émanent des abysses…

Depuis qu’il est installé comme astrologue à New York, l’énigmatique Capricorne est continuellement confronté à des affaires insolites, des découvertes fantastiques et des ennemis implacables.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): INOUÏ

 

Suite et fin des intégrales consacrées à la série d’Andreas. Et l’occasion, une fois de plus, de découvrir l’incroyable maîtrise de ce maître.

Des planches silencieuses, un découpage singulier. Inouï.

Andreas, Le Lombard, 264 & 304 p., 29€.

 

4Shakespeare World

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Casterman -
Un petit chien se glisse dans le caveau de William Shakespeare, y dérobe un os, et déclenche une terrible malédiction.

Bientôt l’Angleterre est sous les eaux, la guerre civile menace, et les citoyens britanniques possédés par le théâtre de Shakespeare essaient de s’organiser et de survivre dans le chaos.

L’album suit la traversée de plusieurs personnages aux prises avec les plus beaux dialogues et les pires scénarios jamais écrits par le grand dramaturge.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): TRAGIQUE

 

Une malédiction shakespearienne s’abat sur l’Angleterre.

Les mots du dramaturge s’adaptent au poil pour causer écologie et satire politique. Une pure tragédie moderne.

Defrance/Stromboni, Casterman, 168 p., 23€.

 

5Apprendre à maîtriser son destin

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Glénat -
Suite à un choc traumatique, une jeune femme voit son existence transfigurée par la remontée de ses souvenirs enfouis. Cette émergence exercera sur elle un pouvoir libérateur.

Ce récit montre comment le destin nous adresse en permanence des signes et comment les reconnaître, leur donner sens. Les relier à notre passé nous permet de reprendre en main la conduite de notre vie.

Adepte de la méditation Zen, Pierre Makyo, célèbre scénariste de Balade au bout du monde, n’a cessé d’approfondir les techniques de travail sur soi et de les pratiquer. Fort de cette expérience, il nous livre un récit où l’amélioration et la connaissance de soi sont au centre, illustré tout en délicatesse par Riccardo La Bella et Massimiliano Leomacs.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): ZEN?

 

Avec de faux airs de guide «cucul la praline», cet album surprend en proposant un drame maniant mystères et méditation.

Mais ennuie aussi.

Makyo/Leomacs/La Bella, Glénat, 160 p., 22€

 

6Couleurs de l’incendie

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Rue de Sèvres -
Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement.

Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie.

Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui vont ravager l’Europe.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): FIÉVREUX

 

Après Au revoir là-haut, De Metter adapte, seul cette fois, la suite du roman de Pierre Lemaître.

Et ces deux-là étaient manifestement faits pour se rencontrer: c’est juste sublime.

De Metter/Lemaître, Rue de Sèvres, 164 p., 24€.

 

7Dans les yeux de Lya (T.2)

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Dupuis -
Lya va peut-être enfin connaître l’identité du chauffard qui l’a renversée la veille de ses 17 ans. Elle tient dans ses mains le dossier subtilisé dans le bureau de Maître Martin de Villegan.

C’est pour ce dossier qu’elle s’est fait embaucher comme stagiaire dans ce cabinet d’avocats. Tout ça pour ça. Mais Lya peut compter sur ses deux alliés fidèles, Adèle sa collègue dévouée et Antoine son meilleur ami.

Sur le terrain, l’enquête pour la vérité vire à la série noire.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): SYMPA

 

Une jeune paraplégique enquête sur celui qui l’a clouée dans un fauteuil. Une série sympa, aux dessins et dialogues calibrés pour un public jeune.

Cunha/Carbone, Dupuis, 64 p., 12.50€.

 

8Vasco (intégrale 9)

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Le Lombard -
Ce volume reprend les albums suivants: «Les Enfants du Vésuve», «La Cité ensevelie» et «Les Citadelles de sable», réalisés par Dominique Rousseau (dessin et scénario du tome 26) et Chaillet, et Luc Révillon (scénario des tomes 25 et 27).

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): CLASSIQUE

 

Pas assez souvent citée parmi les classiques de ces trente dernières années, Vasco continue à vivre des aventures, après la mort de Gilles Chaillet, grâce à des repreneurs fidèles et de talent.

Il y a encore du souffle!

Chaillet/Révillon/Rousseau, Le Lombard, 160 p., 19, 99€.

 

9Tango (T.4)

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Le Lombard -
Suite à l’affaire Muller, Tango a été repéré par la DEA. L’agence fédérale le dénonce anonymement à ses anciens commanditaires, afin de piéger ces derniers.

En parcourant l’Équateur, Tango et Mario espéraient pouvoir profiter de leur voyage…

Mais l’épisode touristique sera de courte durée, les deux amis seront bientôt au cœur d’un affrontement dantesque.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): EXPLOSIF

 

On en sait toujours aussi peu sur le baroudeur de Matz, mais les ennuis le suivent, cette fois en Équateur.

Et c’est toujours très explosif. Assez addictif, aussi.

Matz/Xavier, Le Lombard, 56 p., 14.45€.

 

10Le choix

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Steinkis -
«Désirée et Alain Frappier nous font revivre les années 1970 à 2014 sous l’angle de la conquête du droit des femmes à choisir de procréer ou non.

Ils le font à leur manière sensible, mêlant le personnel et le social, l’intime et le politique pour nous rappeler comment c’était «avant», avant la loi Veil, pour montrer combien cette liberté, gagnée dans le combat le plus important du XXe siècle, reste menacée par des nostalgiques d’une société.

Le Choix, travail de mémoire et de vigilance, est aussi un manifeste pour une vie libre et heureuse.»

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): IMPORTANT

 

En faisant des bonds entre les années 70 et aujourd’hui, et en mêlant intime et historique, ce récit rappelle la victoire que constitue le droit à l’avortement.

Digne et concret.

Frappier/Frappier, Steinkis, 136 p., 17€.

 

11Adam Quichotte

 

 

Le résumé de l’éditeur

 

Dany, De Metter, Andreas, Makyo, Matz, etc.: voici nos 11 coups de cœur (ou de griffe) BD du 12 mars
Jungle -
Une bande dessinée muette, d’images pures, de merveilles et de surprises.

Adam Quichotte part un jour en mission avec Panza le chat de son Papy Pierre. Destination inconnue. Il part à la chasse aux ingrédients magiques.

Il court, il monte, il descend, vole et tombe dans un monde curieux où tout ne se passe pas comme on s’y attend.

Adam Quichotte est une aventure fantastique et émouvante pour des anti héros ou des vrais héros en devenir.

 

Notre avis en un mot (et quelques autres): CROQUIGNOOLET

 

Trouver les ingrédients d’une sauce bolognaise, c’est l’aventure pour Adam.

Un récit muet qui mue l’ordinaire en fantastique, et fait naître le magique où ne l’attend pas (plus). Trop beau.

Stedho, Jungle, 64 p., 12, 95€.