MONDE

Emmanuel Macron: «Nous ne renoncerons à rien. Surtout pas à rire, à chanter, à penser, à aimer»

Une cérémonie était organisée pour la première journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme. Emmanuel Macron était aux côtés du roi d’Espagne.

«Nous ne renoncerons à rien. Surtout pas à rire, à chanter, à penser, à aimer. Surtout pas aux terrasses, aux salles de concert, aux fêtes de soir d’été. Surtout pas à la liberté. Surtout pas à notre esprit de résistance qui fait la République si grande, la France si forte», a tweeté le président français Emmanuel Macron. Une cérémonie était organisée ce mercredi pour la première Journée nationale d’hommage aux victimes du terrorisme. Le président français était à cette occasion aux côtés du roi d’Espagne.

«La Nation entoure les familles de ceux qui sont tombés», a affirmé le chef de l’Etat qui s’exprimait sur l’esplanade du Trocadéro, devant la Tour Eiffel, où avaient pris place quelque 900 personnes, dont des victimes et des proches de victimes. Ce nombre avait été réduit pour ne pas dépasser les 1.000 personnes afin de respecter les consignes prises dans le cadre de la crise du coronavirus.

Cette journée, prévue par un décret de novembre, aura désormais lieu chaque année le 11 mars, date anniversaire des attentats de Madrid de 2004, les plus meurtriers en Europe depuis 1988 (191 morts). Cette date a aussi été choisie en référence à la Journée européenne des victimes du terrorisme qui a déjà lieu le 11 mars.

Elle se tiendra «chaque année dans une ville différente», a confirmé le président français, qui s’exprimait devant les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, le commissaire européen à la Justice, le Belge Didier Reynders, et plusieurs membres du gouvernement dont Edouard Philippe.