Le coronavirus attaque votre ordinateur: voici comment se protéger

Le coronavirus attaque votre ordinateur: voici comment se protéger

Les mails de phishing agitent la peur du coronavirus pour vous pousser à cliquer sur des pièces jointes dangereuses. arrow - stock.adobe.com

Les cybercriminels profitent de l’épidémie du COVID-19 pour vous piéger par courrier électronique.

L’alerte est sérieuse. Les escrocs en ligne s’engouffrent dans la brèche du coronavirus à l’heure de vous piéger via votre courrier électronique. Le principe: vous faire peur pour vous inciter à cliquer sur une pièce jointe dangereuse ou encoder des informations sensibles.

Les risques sont majeurs. Dans le pire des scénarios, un logiciel malveillant emprisonne vos fichiers et vous réclame une rançon pour les libérer. C’est la vicieuse combinaison du phishing (hameçonnage) et du ransomware (logiciel rançon).

Découvrez ci-dessous comment vous protéger du coronavirus virtuel en 3 étapes:

1. Identifier la menace

2. Fuir les pièces jointes

3. Ne pas encoder d’informations confidentielles

1.Identifier la menace

Le phishing (hameçonnage) par courrier électronique usurpe une identité susceptible d’attirer votre attention. Dans le cadre du COVID-19 (coronavirus), les mails frauduleux arrivent dans votre boîte aux lettres comme si l’expéditeur était une source fiable et réputée comme:

- L’OMS, l’Organisation mondiale de la Santé

- Un ministère, comme le ministère de la Santé

- Une organisation gouvernementale

- Une organisation européenne ou mondiale active dans le secteur de la santé publique

- Un hôpital

- Une société médicale ou pharmaceutique

Le coronavirus attaque votre ordinateur: voici comment se protéger
Les courriers électroniques de phishing utilisent l’identité visuelle des organismes dont ils usurpent l’identité. sitthiphong - stock.adobe.com

L’Objet du courrier fait directement référence au coronavirus sous les angles de la peur et de la prévention:

- Nouvelles directives pour se protéger du coronavirus

- Le coronavirus change de forme et devient plus dangereux

- 5 trucs pour éviter le COVID-19

L’identité de l’expéditeur et l’Objet doivent vous mettre la puce à l’oreille. Le plus simple est d’envoyer directement ce courrier dans la corbeille.

2.Fuir les pièces jointes

Avant d’expédier le courrier suspect dans la corbeille, il faut absolument éviter de cliquer sur les pièces jointes. Pourquoi? C’est le cœur du piège.

Dans son noyau, la pièce jointe peut contenir un virus, un logiciel malveillant (malware), un logiciel rançon (ransomware) ou encore une série d’instructions qui s’exécutent à votre insu, à vos dépens.

À nouveau, tout est mis en œuvre pour vous pousser à cliquer sur les pièces jointes. Le texte du mail appuie l’Objet et agite à nouveau les leviers de la peur et de la prévention:

- La vidéo jointe vous explique comment vous protéger du coronavirus

- Le fichier PDF contient de nouvelles informations sur la mutation du COVID-19

- Le fichier Word vous explique comment fabriquer votre gel hydroalcoolique

La recommandation est simple: fuyez les pièces jointes.

Le coronavirus attaque votre ordinateur: voici comment se protéger
Les pièces jointes frelatées font partie de l’arsenal des cybercriminels. NicoElNino - stock.adobe.com

3.Ne pas encoder d’informations confidentielles

Des variantes des courriers de phishing (hameçonnage) vous poussent à encoder des informations confidentielles.

Exemple: un courrier transmis soi-disant par une firme pharmaceutique vous propose de vous vendre des masques et du gel. Objet du mail: Nos stocks de masques et de gel seront bientôt à sec, dépêchez-vous!

Pour confirmer votre commande par mail ou sur un site externe renseigné dans le texte du courrier, des infos sensibles sont réclamées:

- Le numéro de votre carte de crédit, sa date d’expiration, son code de sécurité

- Le nom d’utilisateur et le mot de passe de votre compte Paypal

- Les données complètes de connexion à un service de banque en ligne

La règle est à respecter scrupuleusement. Il ne faut en aucun cas communiquer des informations confidentielles à des expéditeurs suspects qui brandissent les leviers de la peur et de la menace.

Le coronavirus attaque votre ordinateur: voici comment se protéger
Certaines tentatives de phishing vous incitent insidieusement à livrer les informations confidentielles de votre carte de crédit. magann – stock.adobe.com

Mais encore…

- Il faut être tout aussi méfiant si l’expéditeur est, en apparence, une personne que vous connaissez (famille, ami). Le courrier électronique de votre connaissance peut être utilisé à son insu par un logiciel malveillant ou directement par un escroc en ligne.

- Les tentatives de phishing se propagent également par WhatsApp et par SMS.

- Les dangers du phishing sont multiples: installation d’un logiciel rançon qui crypte vos fichiers, détournement de fonds directement depuis votre compte bancaire si jamais vous avez livré les informations de connexion, installation sur votre ordinateur d’une batterie de logiciels malveillants et de virus…

Nos dernières videos