NAMUR

La société Coyote Systems et la Province de Namur s’unissent pour lancer des alertes

La société Coyote Systems et la Province de Namur s’unissent pour lancer des alertes

Illustration. -

La société Coyote Systems Benelux a signé un accord avec le gouverneur et la police fédérale de la route de la Province de Namur en vue d’envoyer des alertes à ses utilisateurs, annonce-t-elle mardi.

Le partenariat vise notamment à envoyer des alertes aux utilisateurs du système d’aide à la conduite en cas de situations d’urgences.

Les provinces sont tenues d’alerter la population dans les meilleurs délais en cas de crise ou de catastrophe. Pour ce faire, la Province de Namur disposait déjà d’un certain nombre de canaux et d’outils, à savoir des communiqués et conférences de presse ou encore un call-center.

En ajoutant le Coyote à son dispositif, elle pourra désormais envoyer des messages courts et rapides. Les communications pourront ainsi être faites de façon ciblée, sur une partie ou l’entièreté de la province, et ce en temps réel, par l’intermédiaire de la police fédérale de la route située à Perex.

La Province de Namur est la première à déployer ce service

«En gestion de crise, la rapidité avec laquelle on peut alerter la population est essentielle. Multiplier les moyens de communication est donc primordial et ce nouveau partenariat, qui sera évalué annuellement, innove en ce sens», a souligné Denis Mathen, gouverneur de la Province de Namur. «La collaboration avec la société Coyote permet d’avertir plus vite les automobilistes et je m’en réjouis.»

L’accord prévoit également que le gouverneur fournisse à Coyote Systems Benelux une liste de zones jugées dangereuses par les polices locales et fédérales en matière d’accidents de roulage avec dégâts corporels. Sur base de cette liste, Coyote signalera les zones dangereuses à ses membres et les invitera à être prudents, en leur envoyant un message spécifique.

Un échange d’informations

Coyote Systems Benelux partagera aussi avec les autorités toutes les données et analyses «qui pourraient être utiles à une meilleure compréhension de la situation en matière de sécurité routière sur le territoire de la Province de Namur».

«Depuis 2013, nous travaillons main dans la main avec la Police Fédérale de la route à Perex, qui peut envoyer des messages directement sur les écrans de tous nos membres», précise encore la société basée à Wavre. «Ce partenariat a déjà permis d’éviter de lourds accidents, notamment avec des conducteurs-fantôme.

Coyote épaule aussi le ministre fédéral de la Sécurité routière dans plusieurs campagnes de prévention annuelles. Récemment, nous avons aussi conclu un accord avec la Région bruxelloise autour des zones à concentration d’accidents et des zones d’écoles. Nous informons aussi les automobilistes anversois au sujet de la zone basse émission.»


Nos dernières videos