GREZ-DOICEAU

Course-poursuite après un vol: 18 mois de prison avec sursis partiel

Course-poursuite après un vol: 18 mois de prison avec sursis partiel

Image d’illustration. Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné lundi Aleksandar S., un habitant de Schaerbeek né en 1969, à 18 mois de prison avec un sursis pour ce qui excède les cinq mois de détention préventive qu’il a prestés.

Le prévenu était poursuivi pour avoir participé à une tentative de vol, le 15 décembre 2016, ainsi que pour avoir conduit les voitures des voleurs lors d’une course-poursuite. La voiture en fuite avait notamment forcé un barrage de police et blessé un agent. Le parquet qualifiait les faits de tentative de meurtre, mais le tribunal estime que cette prévention n’est pas établie.

La voiture prise en chasse par la police après l’appel d’un témoin a roulé à 160 km/h pour tenter de semer les forces de l’ordre, a grillé un feu rouge, fait du slalom entre les véhicules des autres usagers de la route, et forcé un barrage de police établi sur la chaussée de Wavre, à Grez-Doiceau. Une voiture de police avait été placée en travers des bandes de la circulation: le conducteur du véhicule en fuite a choisi de passer par le trottoir, où se trouvait un policier qui l’avait mis en joue. Ce policier a dû s’écarter dans un espace réduit et a été blessé à la hanche par la voiture qui a forcé le dispositif.

Le ministère public poursuivait dès lors Aleksandar S. pour tentative de meurtre, et pour entrave méchante à la circulation pour les autres manœuvres effectuées lors de la course-poursuite. Le prévenu, lui, affirmait qu’il n’avait jamais eu l’intention de tuer le policier et le tribunal a suivi cette thèse, requalifiant les faits en rébellion avec arme. De même, la prévention d’entrave méchante n’a pas non plus été retenue, l’intention n’étant pas de bloquer la circulation.

Le jugement souligne néanmoins la gravité des faits et la nécessité d’une sanction significative.