La reine du suspense

ÉdA – 50519842342

Patricia Hespel vient de sortir son cinquième roman intitulé «La dernière maille» aux éditions Genèse Edition. Patricia a fait des études de Droit mais a très vite mis son métier de juriste entre parenthèses en 2010 pour se consacrer entièrement à sa passion: l’écriture.

Romancière installée à Gesves depuis 10 ans, elle a toujours aimé écrire, mais c’est son professeur de français en primaire, Liliane Wouters, connue pour ses poèmes, ses essais et ses drames qui lui insuffle cette passion notamment en l’incitant à beaucoup lire. «J’adore raconter des histoires et je pars toujours de choses qui me passionnent. Je n’ai pas envie de raconter mon vécu, mais je me laisse inspirer par des rencontres qui me font du bien. Ou pas». C’est son quatrième roman « La fille derrière la porte » paru aux Ed. des Nouveaux auteurs en 2017 (avec ses 20 000 exemplaires vendus à ce jour et paru chez Pocket en 2018) qui lui ouvre des portes et lui fait obtenir le Prix du suspense psychologique en 2017. Son dernier roman « La dernière maille» est, à nouveau, un suspense psychologique traitant d’absence, de résilience et d’acceptation. Une histoire d’amour et de solitude, une course contre la montre, une question de vie ou de mort. Dès les premières lignes, on sait déjà qu’on ira d’une traite jusqu’au bout du livre. Aujourd’hui, elle est passée à la rédaction de son sixième ouvrage qui traitera plus particulièrement de notre rapport à la nature qui peut influencer notre évolution et du pourquoi a-t-on perdu cette connexion à la nature. «Je m’oblige à écrire tous les jours autant que possible. Car, l’inspiration, il ne faut pas l’attendre, il faut la convoquer!», estime Patricia qui anime aussi des ateliers d’écriture. Bon à savoir!