Soutenons le «Fèstu»

ÉdA

Yves Etuin est enseignant en sciences au Lycée Technique d’Erquelinnes dans l’enseignement secondaire. Depuis quelques mois, avec des bénévoles, Yves se mobilise pour créer et mettre en pratique la future monnaie locale «Le Fèstu». Un bon de soutien à l’économie locale de Binche Estinnes

D’Ath (le Solatoi) à Namur (le Lumsou) de Liège (Le Val’Heureux) à La Louvière (le futur Lupi), il y a plus de quinze monnaies locales en circulation et en création. Yves Etuin souhaite en créer une nouvelle. Ce sera Le Fèstu. «Le déclic est venu après avoir vu le film Demain de Mélanie Laurent. Que va-t-on laisser à notre fille? Comment agir pour les générations futures? Concernant l’environnement et l’emploi, on ne va pas dans le bon sens. J’ai eu envie de faire quelque chose qui soit dans mes compétences» affirme-t-il. Cette «monnaie» est surtout considérée comme étant un bon de soutien à l’économie locale. «L’objectif est de créer une solidarité entre les consommateurs, les producteurs, les commerces d’une même région. L’argent dépensé étant réinvesti dans nos villages. Cela crée une spirale positive. Notre démarche pose question: que devient notre argent après avoir été dépensé? Avec cette course aux bas prix, nos producteurs locaux ont de plus en plus de difficultés. Nous espérons que cette monnaie locale puisse les aider». Yves Etuin et son groupe de bénévoles ont organisé un sondage sur un réseau social. Le nom choisi pour cette future monnaie locale sera «Le Fèstu». Explications: «En wallon, le festu est un brin de paille. Cela souligne l’importance du folklore avec la paille du gille ainsi que le rapport avec l’agriculture» argumente Yves Etuin. Pour l’instant, le groupe démarche les futurs commerçants partenaires.Infos: le festu@gmail.com