Le virus de cloches

ÉdA

Depuis 57 ans, il règne en maître sur les cloches de la Cité des Géants… L’un des plus anciens carillonneurs wallons, Jean-Claude Molle enseigne l’art campanaire aux plus jeunes dont Mathis Flamme, 11 ans. En haut de la Tour St Julien, la relève est sans nul doute assurée!

À bientôt 77 ans, Jean-Claude Molle gravit, chaque semaine, les quelque 200 marches qui le séparent du carillon de l’église Saint-Julien. Les samedis après-midi et jours de fêtes, de nombreuses mélodies envahissent la ville: de Walt Disney aux airs folkloriques, en passant par Mozart, son répertoire est vaste. Issu d’une famille de musiciens, c’est tout naturellement que ce professeur de sciences étudie à son tour la musique: le piano d’abord avant de se tourner vers le fameux instrument à cloches. «Le jeudi, il y avait souvent un concert de carillon donné par Hélène Leroy, élève de Géo Clément. Lorsque j’étais au cours de mathématique à l’Athénée, j’avais plaisir à l’écouter jouer par la fenêtre ouverte » confie-t-il. Un samedi de ducasse, hasard d’une rencontre, il croise le chemin de Géo Clément, maître-carillonneur des villes de Mons et Tournai. Cette rencontre constituera un déclic. Sous son aile, le Brugelettois d’adoption se perfectionne jusqu’à obtenir le titre de carillonneur, suivi du diplôme de Perfectionnement et Virtuosité de l’école de Mons.

Depuis lors, les carillons des plus beaux édifices belges et étrangers sont passés sous ses mains expertes. Sous son impulsion, un Festival international de Carillon s’organise à Ath, depuis 1976. Chaque année, de nombreux virtuoses belges et étrangers y participent. Parallèlement, depuis 1994, il transmet son savoir avec passion aux jeunes carillonneurs en herbe de l’Académie de musique.