La magie permanente

EdA - 50517598184

C’est en ouvrant une boîte Hocus Pocus, durant son enfance, que Cédric Leherte, alias Doug Spincer, s’est pris de passion pour la pratique de la magie. L’envoûtement n’a jamais été levé depuis lors. Le magicien continue de se produire avec le même enthousiasme.

«Je devais avoir sept ou huit ans lorsque j’ai reçu une boîte de magie Hocus Pocus», se souvient Cédric Leherte, dont le nom de scène est Doug Spincer. Car cette découverte fut le déclencheur d’un véritable sacerdoce. Par la suite, le Nivellois s’est initié à différents tours, avant de prendre son envol sur scène et de se faire un nom dans le milieu fermé de la prestidigitation.

«Ma passion a vraiment pris de l’ampleur quand je suis rentré dans mon premier magasin de magie, sur Bruxelles», dit-il. «C’est là que tout a commencé avec des rencontres, des stages, etc. J’ai aussi participé à des concours, ce qui m’a permis d’évoluer dans ce monde.»

Son premier spectacle, Cédric Leherte l’a présenté à l’âge de 15 ans, sur la scène du Waux-Hall de Nivelles. Depuis, le magicien a enchaîné les prestations, tout en peaufinant ce qui fait sa spécificité depuis ses débuts.

«Je continue de travailler ce que j’aime faire depuis mes débuts. En magie, j’aime tout voir. Mais dans mon approche personnelle, je ne décroche pas de la lévitation et des colombes. Bien sûr, je fais évoluer mes numéros dans le temps. »

D’autant que la magie conserve le même pouvoir d’attraction auprès du public. Doug Spincer n’est donc pas prêt à lever le pied. «Surtout que je reste animé par la même passion qu’au début. Elle est même peut-être plus forte encore», confie le prestidigitateur.