Bas les Masques, une ASBL-OJ-CEC (ASBL – organisme de jeunesse – centre d’expression et de créativité) compte près de 400 jeunes adhérents et 70 animateurs bénévoles pratiquant des activités créatives autour du chant, de la danse et du théâtre.

«L’association a été fondée par Philippe Van Laethem, l’actuel directeur. L’aventure a commencé à Mont-Saint-Guibert, qui est, aujourd’hui encore, la plus grosse structure avec 250 à 300 membres», note Cindy Detrogh, l’une des coordinatrices. Bas les Masques est néanmoins présente également à Wavre, Nivelles, Gembloux et Jette.

«L’objectif était au départ de créer un espace où les jeunes pourraient s’exprimer, monter des projets artistiques, dans lesquels ils pourraient partager ce qu’ils vivent, ce qu’ils pensent, leurs idées… Et leur donner une vraie place, en faisant d’eux les acteurs du projet», confie le directeur. De nombreux enfants qui ont grandi avec Bas les Masques deviennent à leur tour animateurs une fois le cap des 18 ans atteint. «Je ne me voyais pas quitter tout ça du jour au lendemain», témoigne une jeune animatrice, qui a «fait ses classes» au sein de l’association.

Les rencontres ont lieu une fois par semaine avec une durée liée à l’âge (1h30 pour les 4-5 ans, 2h pour les 6-7 ans, 2h30 pour les 8-11 ans, et 4h ou plus pour les 12-18 ans). «Chaque enfant crée un projet autour du chant, de la danse et du théâtre et prépare le spectacle annuel, qui sera cette année symbolique puisqu’il célébrera les 20 ans de l’ASBL. Cette fois, il se déroulera les 15, 16 et 17 mai pour Mont-Saint-Guibert, et les 22, 23 et 24 mai pour Wavre.» Un week-end réunissant l’ensemble des jeunes de Bas les Masques (de plus de 8 ans) est également organisé chaque année, ainsi qu’un festival de 4 jours.Infos: www.baslesmasques.be