Top Model international

ÉdA

Zoé Arnould, étudiante en immersion à l’institut St-Albert de Jodoigne, a participé à la finale de Top Model International qui s’est déroulée le dimanche 19 janvier au Lido à Paris. Elle a défilé pour le plaisir, la jeune fille fait de la course à pied pour entretenir la forme et du théâtre.

À 13 ans, en octobre 2018, Zoé Arnould s’inscrit au concours Top Model International: «Je dois ma participation à la styliste jodoignoise Dolunay où je suivais des cours de couture et de stylisme. C’est elle qui m’a parlé du concours. Comme j’étais trop grande, je suis passée de la catégorie des enfants à la catégorie jeunes adultes de moins de 25 ans, dans la section «mannequin»». Après avoir été sélectionnée, elle se qualifie pour la demi-finale à Anvers avant d’obtenir son ticket pour la finale, qui a eu lieu le 19 janvier au Lido à Paris: «C’était une belle expérience. Les candidates se sont retrouvées le samedi pour la mise en place des chorégraphies. Nous avons passé une soirée de gala sur bateau-mouche le samedi, avant la finale du dimanche».

Cette participation lui a donné l’envie de continuer: «J’ai toujours aimé la mode. Je fais cela avant tout pour m’amuser. Je vais voir où cela peut me mener. Si je dois arrêter, je n’en ferai pas une maladie».

Zoé Arnould est élève à l’institut Saint Albert de Jodoigne. Elle a bien d’autres activités qui la passionnent: «Je fais de la course à pied à titre individuel pour entretenir la forme. Je fais aussi du théâtre au Théâtre des 4 Mains à Beauvechain. On présentera une pièce en mai. Le théâtre m’aide dans les défilés. Il me permet de mieux me fondre dans le rôle que l’on me demande de jouer». La jeune fille se verrait bien actrice: «Cela me plairait en effet. J’aime aussi défiler».