article abonné offert

ANDENNE

De la coke pour... soulager son dos

Il est reproché aux deux détenus d’avoir vendu et détenu de l’héroïne à Andenne, entre mars et décembre 2018. Un des deux prévenus explique qu’il a commencé à consommer au contact de son comparse.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 42 des 143 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?