article abonné offert

Le «non» du ventre des femmes entrepreneures

Le «non» du ventre des femmes entrepreneures

Qu’elle soit entrepreneure, indépendante ou ministre, une femme doit s’affirmer et se défendre. ÉdA – 50554285164

À Namur, dimanche, un ancien champion de karaté a appris à une 30e d’entrepreneures de l’UCM à dire énergiquement «non» avec le ventre.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 31 des 562 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?