TC Charleroi - Dix-huit mois de prison requis pour deux gifles portées sur sa fille de trois ans

Le ministère public a requis mardi, devant le tribunal correctionnel de Charleroi, une peine de 18 mois de prison sans s'opposer à un sursis probatoire contre M.D. Cette dernière, mère de quatre enfants, est poursuivie pour avoir frappé sa fille de trois ans à plusieurs reprises entre août et novembre 2018. La prévenue reconnaît avoir filmé une scène de coups.

La mère de famille a reconnu avoir violemment giflé à deux reprises sa fille de trois ans au cours du mois d'août 2018. Elle a également admis avoir filmé la scène et avoir envoyé la vidéo au père de la petite. "Regarde ta fille! ", crie-t-elle dans la vidéo.

"J'étais à bout et la relation avec le père était chaotique. La petite se montrait violente et j'étais excédée", a expliqué la prévenue. Elle a cependant affirmé qu'il s'agissait de la seule et unique scène de violence sur sa fille. Le ministère public soupçonne le contraire. D'après une enquête réalisée à l'école, la mineure s'était déjà présentée avec une bosse sur le front.

Une peine de 18 mois de prison avec un sursis probatoire a été requise contre la prévenue. La procureure de division a soutenu que des conditions probatoires sont indispensables, compte tenu du passé judiciaire de la prévenue. Celle-ci avait écopé, le 30 mai 2016, d'un an de prison avec sursis pour des coups sur son aîné. "Elle doit se rendre compte que la société est inquiète de son comportement et que cette violence doit cesser."

La défense a plaidé un sursis probatoire. Sans cautionner la violence de la scène, elle a précisé qu'il existait un "contexte particulier". Le jugement sera rendu le 31 mars.

Nos dernières videos